Six questions directes : Malibu Maxx SS 2006

Essai: Chevrolet Malibu Maxx SS 2006

Essai: Chevrolet Malibu Maxx SS 2006
Six questions directes : Est-ce qu'un Mel Gibson excentrique n'a pas déjà conduit une d'entre elles?
Chevrolet Malibu Maxx SS 2006 (Photo : John Leblanc, straight-six.com)

Très drôle. Bien sûr, on fait ici référence au film Mad Max. Comme vous êtes probablement au courant, la Maxx est sur le marché depuis quelques années déjà. Il s'agit d'une version 5 portes à hayon de la Malibu et elle représente le véhicule le plus proche d'une familiale sport que Chevrolet ait à proposer. Elle utilise la plateforme intermédiaire baptisée Epsilon qui sert également de support pour la Pontiac G6, la [link artid="54728">Saab 9-3
, la Opel/Vauxhall Vectra et la future Saturn Aura. En Europe, la Maxx est considérée comme une limousine exécutive sous le nom de Opel Signum et qui se situe un échelon au-dessus de la Vectra.

N'est-ce pas un modèle peu répandu?
C'est vrai, les voitures à hayon ne sont pas très populaires et force est d'admettre qu'elles ne sont pas aussi présentes ici que sur les rues de Frankfort. Toutefois, les origines européennes de la Malibu Maxx signifient qu'on a affaire à un véhicule diablement efficace avec un châssis
Chevrolet Malibu Maxx SS 2006 (Photo : John Leblanc, straight-six.com)

relativement rigide et une suspension arrière moderne à bras multiples. L'appellation limousine n'est pas exagérée. Les sièges arrière offrent un espace généreux de 101,6 mm pour les jambes et lorsque les besoins en espace de chargement surpassent ceux des passagers, on n'a qu'à rabattre le dossier arrière pour augmenter la capacité de 651 à 1 161 litres. Une autre touche originale en faveur des passagers arrière est que leur siège peut coulisser, tandis que leur dossier est ajustable en trois positions. De plus, tout y est bien éclairé et dégagé avec les lampes de lecture comprises dans l'équipement de série. Sur le museau, toutes les Malibu ont laissé la barre chromée de la marque au profit d'une grille de calandre plus conventionnelle. Également offert dans la configuration moins utilitaire de la Malibu, c'est-à-dire la berline, l'ensemble SS ajoute des garnitures extérieures telles un déflecteur arrière situé au haut du hayon, un becquet avant incorporant des phares antibrouillard et une touche d'aluminium qui contraste joliment avec le bleu laser métallisé de ma voiture d'essai. Les gros pneus de taille 225/50R18 montés sur des jantes en alliage de style AMG remplissent les puits de roue et donnent une apparence résolument sportive à la voiture. Elles la font paraître sportive et rivée au sol. Aucun doute, la Maxx SS est la plus belle Malibu à ce jour, mais si sa silhouette vous fait battre le c½ur, vous devriez peut-être consulter votre médecin. Bien sûr, l'identification SS qui figure un peu partout est facile à remarquer.

Bon! Il ya tous ces V8 qui ont fait leur marque sous le capot des Nova Super Sport, des Camaro et des Chevelles dans les années 60, sans oublier ce que certains considèrent comme étant le premier « muscle car », la Impala de 1961 avec un V8 de 409 po3. La Maxx fait-elle honneur à l'héritage de l'appellation SS?
Hmm, c'était il y a plus de 40 ans. Par contre, si cela est votre critère, il manque deux cylindres sous le capot de la Malibu Maxx SS de 31 495$. Il
Chevrolet Malibu Maxx SS 2006 (Photo : John Leblanc, straight-six.com)
s'agit en fait d'un V6 de 3,9 litres développant 240 chevaux et 240 lb-pi de couple, le même qui amine la Pontiac G6 GTP. Ces chiffres dépassent ceux des 6 cylindres des Malibu moins puissantes par une marge de 39 et de 19 respectivement. Même si le moteur de la SS utilise la configuration à arbre à cames centré et des tiges poussoir, on y retrouve un collecteur d'admission à longueur variable et un tout nouveau système de distribution variable des soupapes que Chevrolet dit être une première pour un moteur avec arbre à cames intégré au bloc. Comme ces technologie lui permettent de mieux respirer, le V6 3,9 peut atteindre les 6 200 tr/min sans broncher et effectuer le 0-100 km/h en environ 7 secondes (environ 1 seconde plus rapidement que la Mazda6 Sport GS-V6 à 29 195$).

Par John LeBlanc,

Pas de commentaire