LE T-REX ATTIRE LES FOULES À NEW YORK

LE T-REX ATTIRE LES FOULES À NEW YORK

New York — La petite bombe fabriquée à Plessisville par Campagna Moto Sport était à l'honneur lors du dernier Salon de New York. Deux T-Rex à trois roues s'exhibaient dans l'espace fabuleux du grand hall d'entrée du Centre Jacob Javits, réservé pour l'occasion aux voitures d'exception. Camagna faisait partie d'une poignée de fabricants prestigieux invités par les organisateurs du salon dans le but d'attirer le public. Cette occasion leur a permis de faire connaître le T-Rex à un large public et d'être vus par les quelques milliers de journalistes internationaux réunis pour le salon.

La jeune marque québécoise est en pleine effervescence: la percée commerciale aux États-Unis semble prometteuse, et le T-Rex est maintenant homologué par le département des Transports américain (DOT) dans les 50 états depuis juin 2000. Il ne reste plus que les tests d'émission très sévères de la Californie à passer et, chez Campagna, on est très confiant quant à l'issue de ces tests. Il s'agit d'une grande première, car le T-Rex est le premier véhicule québécois à franchir toutes les étapes lui permettant d'être autorisé sur la route, partout aux États-Unis. Campagna Moto Sport est d'ailleurs le seul fabricant automobile canadien à avoir obtenu le statut de manufacturier homologué chez nos voisins du Sud.

C'est au terme d'un marathon de relations publiques de plus de deux semaines que Richard Pelletier et les membres de son équipe sont revenus de leur séjour à New York. Le v.-p. commercial de Campagna, exténué, mais radieux, s'est dit enchanté par la réponse du public : « Les gens étaient super enthousiastes de voir enfin quelque chose de vraiment nouveau dans le monde de l'automobile ».

Par Pascal Boissé,

Pas de commentaire