Jaguar XJ8 2004

Par Amyot Bachand
Jaguar XJ8 2004
Le silence est d'or

Résolue à reprendre sa place sur le marché des voitures de luxe, Jaguar mettra sur le marché canadien, le 6 juin prochain, la septième génération de XJ. Et si la XJ8 conserve quelque peu les lignes classiques des précédents modèles, là s'arrête la comparaison.

David Scholes, l'ingénieur en chef de cette nouvelle Jaguar XJ, a consacré quatre ans à développer la XJ pour répondre aux exigences de la clientèle ainsi qu'aux normes gouvernementales.

Plus performante, plus spacieuse, plus raffinée et pleine d'accessoires à la fine pointe de la technologie, la XJ8 se veut une berline sûre, recyclable et respectueuse des normes environnementales. Moins énergivore par surcroît. Pour atteindre ces objectifs, l'ingénieur et son équipe ont choisi de développer une voiture dont la construction se révèle des plus modernes et de miser sur une structure monocoque en aluminium.

Avec Alcan comme partenaire, Jaguar a travaillé pendant deux ans à mettre au point la technologie nécessaire pour fabriquer une voiture 40% plus légère et 60% plus rigide qu'une voiture en acier de mêmes dimensions. Cette rigidité assure à la nouvelle Jaguar une carrosserie exempte de vibration, une résistance à la corrosion exceptionnelle. Et pour faciliter les réparations à la suite d'une collision, le devant de la voiture pourra être déboulonné et remplacé. De plus, les panneaux de carrosserie ont été traités à chaud pour leur donner une résistance accrue aux rayures et aux bosses.

Pas de commentaire