Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Bilan de santé de Robert Kubica du 23 février

F1: Bilan de santé de Robert Kubica du 23 février

Par ,

Le site web de sport automobile speed-magazin.de a réalisé une interview avec le Dr Rossello qui a opéré le pilote de Formule 1 Robert Kubica à la main suite à son terrible accident de rallye survenu en Italie.

Question : Dr Rossello, pouvez-vous nous donner le bilan de santé de Robert Kubica aujourd’hui (mercredi)
Dr Rossello :
« Je l’ai vu ce matin vers 8 h 30. Il se sentait vraiment bien et son état est positif malgré ce qui lui est arrivé et ce qu’il a enduré. La bonne nouvelle est qu’il n’y a pas de complications suite à toutes les opérations qu’il a subies récemment ».

Question : Vous avez effectué la chirurgie de sa main droite. Pouvez-vous en dire plus ?
Dr Rossello :
« Il peut bouger légèrement ses doigts et il a déjà un peu de sensibilité dans sa main. C’est vraiment important, car cela signifie qu’il n’y a aucun signe d’infection, ce qui était ma principale inquiétude ».

Question : La semaine passée, Kubica a quitté les soins intensifs pour le département de rééducation. Qu’est-ce que cela implique ?
Dr Rossello :
“Oui, il n’a plus besoin d’être à l’unité des soins intensifs, car il pouvait commencer sa rééducation. Il est maintenant dans une grande chambre dans laquelle il peut être confortable. Il a déjà commencé ses exercices de rééducation en bougeant légèrement les doigts, tout doucement ».

Question : Est-il dans un bon état d’esprit ?
Dr. Rossello:
« Il n’est plus en douleurs et sa condition psychologique est assez bonne. Il voulait évidemment commencer sa rééducation aussi rapidement que possible ».

Question : Combien de temps devra-t-il passer au département de rééducation ?
Dr Rossello :
« C’est difficile à dire. Il devra rester ici pour les deux prochaines semaines afin que l’on puisse suivre sa condition. Il y a toujours des risques d’infection et d’autres complications. Nous devons changer les pansements de sa main régulièrement. Après ces deux semaines sous surveillance, nous réévaluerons la situation et prendrons une décision pour la suite de la remise en forme ».