Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Maurizio Flammini travaille pour un grand prix de Rome en 2013

F1: Maurizio Flammini travaille pour un grand prix de Rome en 2013

Par ,

D'après GMM

Malgré l'opposition de Monza, de Ferrari et d'apparemment une majorité des Romains, l'organisateur du grand prix, Maurizio Flammini, avance dans son projet de grand prix dans les rues de Rome.

Dans une entrevue avec le journal Il Riformista, il dit : « La première course ? Je l'espère pour 2013 ».

Monza et Ferrari ont clairement dit qu'ils veulent que la F1 se limite à une seule course par pays, et un sondage des habitants de la capitale italienne a démontré que 80-90 pour cent des gens sont opposés à un tel événement.

Maurizio Flammini affirme : « Ce sondage a été conçu pour donner la voix aux seuls opposants de ce grand prix ».

Flammini explique que les plans finaux vont être soumis aux autorités à la fin décembre, « selon la procédure standard cela prendra au moins 60 jours ».

« Si le projet avait pu être approuvé avant la fin de l'année, nous aurions pu être prêts pour 2012. En Italie tout est prêt pour 2013 et la Formule Un est prête à nous inscrire. J'ai parlé il y a quelques jours avec Bernie Ecclestone et il m'a dit d'aller de l'avant. Lorsque nous serons prêts, nous finaliserons l'entente, » indique Maurizio Flammini.

Il avait été rapporté en début d'année qu'un accord final était déjà signé, mais le promoteur précise : « Nous avons signé un accord préliminaire pour au moins deux ans. Ecclestone nous aide mais reste inquiet sur les délais. La compétition est féroce, il y a au moins 30 autres circuits qui veulent la F1. Si nous ne nous pressons pas, nous pourrions perdre une opportunité ».

Maurizio Flammini minimise également les critiques et les craintes concernant l'augmentation de la pollution dans la ville de Rome.

« C'est une vaste blague. Il faudrait plutôt nous remercier, car au lieu d'avoir des milliers de voitures, durant quelques jours il n'y en aura que 24 sur 5 kilomètres. Le trafic ? Une étude a démontré que l'augmentation serait de 25 pour cent, mais comme on prévoit le mois d'août, la présence des voitures est 50 % moins élevée que la moyenne annuelle ».