Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rappels : des décès et blessures non rapportés par Fiat Chrysler

Rappels : des décès et blessures non rapportés par Fiat Chrysler

Le constructeur avait déjà reçu une amende salée de 105 millions US il y a 2 mois Par ,

Fiat Chrysler aurait omis de signaler à la NHTSA des cas de décès et de blessures en lien avec diverses campagnes de rappels, selon un communiqué émis le 29 septembre par la NHTSA et rapporté par Reuters. Ainsi, le constructeur se retrouve encore dans l’eau chaude après avoir reçu une amende record de 105 millions US l’été dernier pour ne pas avoir respecté la législation en vigueur sur le rappel de véhicules, entre autres sur des réparations inadéquates et tardives et pour avoir omis d’avertir les propriétaires de véhicules de l’existence d’un problème dans des délais raisonnables.

Les autorités ont ainsi affirmé mardi avoir découvert des « écarts apparents » chez Fiat Chrysler avec les rapports que les constructeurs sont tenus de fournir à la NHTSA en vertu du droit fédéral. Une enquête interne réalisée par le constructeur a aussi révélé des différences notables et que les chiffres avaient été « sous-évalués ».

« Cela représente une défaillance importante de prise de responsabilités en matière de sécurité d'un fabricant », a déclaré l'administrateur de la NHTSA Mark Rosekind dans un communiqué. Fiat Chrysler soutient prendre ces allégations très au sérieux et travaille en étroite collaboration avec les autorités pour régler ce problème. L’Agence a découvert ces irrégularités en juillet, soit environ à la même période où elle annonçait, avec le constructeur, un accord mettant fin à des années de lutte concernant la sécurité des véhicules Fiat Chrysler, qui avaient fait l’objet de nombreux rappels.

L'accord conclu l’été dernier consistait en un paiement en espèces de 70 millions $US, jumelé à un 20 millions $US pour améliorer le processus de rappels. Fiat Chrysler s’engageait aussi à payer un montant supplémentaire de 15 millions $US si de nouvelles violations étaient constatées, ce qui pourrait être le cas ici.

Selon des informations préliminaires, cette « omission » serait le résultat d'un certain nombre de problèmes « avec les premiers systèmes de rapport d'avertissement de Fiat Chrysler », soutient Mark Rosekind. De nouvelles collectes d’informations devront être faites, pour déterminer les causes de ce problème de même que sur son ampleur.