Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Karting: Père et fils à la finale mondiale Rotax à Dubaï

Karting: Père et fils à la finale mondiale Rotax à Dubaï

Par ,

Jeune pilote de karting, Olivier Bédard participera à la grande finale mondiale de karting Rotax en novembre prochain à Dubaï, aux Émirats arabes, en compagnie de son père, Robert, ancien pilote et instructeur de pilotage.

Le pilote de Terrebonne, âgé de 14 ans, a été sacré champion du Québec en classe Rotax Max junior cette saison grâce au soutien d'Ameublement J.C. Perreault, et de ses supporteurs SRA Karting, L.G. et Max karting.

Karting Rotax Olivier Bedard
Olivier Bédard en pôle au circuit du Mont-Tremblant, en compagnie de son père Robert. (Photo: Archives Robert Bédard)

Bédard a donc été sélectionné pour représenter le Canada lors de cette finale mondiale qui aura lieu du 19 au 26 novembre prochain sur le circuit Al Ain Raceway, situé en banlieue de Dubaï.

Souvent décrite comme les Olympiques du karting, cette finale Rotax karting est une compétition annuelle qui, depuis 2000, détermine le meilleur pilote de l'année parmi les champions de plus de 50 pays des cinq continents.

Jeune pilote de la relève, Olivier Bédard en sera à sa première compétition mondiale. « C’est une formidable expérience pour moi et j’ai bien l’intention d’y donner mon maximum ! », ajoutant qu’il se sent très à l’aise avec le concept unique de cette compétition internationale où tous les pilotes doivent courir avec des châssis et des moteurs fournis par tirage au sort.

« Comme ça, au plan technique, tout le monde part sur un pied d’égalité. En plus des meilleurs réglages, c’est le talent et l’expérience des pilotes qui vont faire toute la différence, » dit-il.

Pour la petite histoire, il est intéressant de noter que Robert Bédard, le père d’Olivier, a lui-même participé à la première édition de cette grande finale mondiale Rotax en 2000, à Puerto Rico.

Père et fils feront maintenant équipe pour la 11e édition à Dubaï, le premier en tant que coach et chef mécano, le deuxième au volant, pour tenter de remporter une marche, sinon la plus haute, à cette importante compétition mondiale.