Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

LES FREINS ABS

Par ,

Les freins ABS, sont conçus pour éviter les accidents. Lorsqu'on appuie à fond sur les freins, les roues de la voiture conventionnelle sans ABS bloquent et font déraper le véhicule. Lorsque les roues bloquent, les distances de freinage sont augmentées; il y a aussi une perte de maîtrise de la direction. Et si les roues d'un coté du véhicule sont sur le sec, et de l'autre coté sur la glace, la voiture risque de partir comme une toupie.

Les principaux avantages des systèmes antiblocage sont la réduction des distances de freinage et l'amélioration de la maîtrise de conduite du véhicule sur les surfaces glissantes. Les ABS ne font pas beaucoup de différence sur la chaussée bien sèche, mais ils améliorent la stabilité de la voiture en freinage d'urgence.

Le conducteur ne doit jamais « pomper » les freins, car c'est le rôle principal du système ABS qui « pompe » les freins jusqu'à 15 fois par seconde. Il faut plutôt appuyer fermement et continuellement sur les freins, car si on relâche la pédale, le système se désactive. Plusieurs conducteurs relâchent la pédale lorsque l'ABS s'active, car ils ressentent une pulsation dans la pédale. Cette pulsation est normale et est causée par l'activité de la pompe dans le système.

Lorsque le système antiblocage est défectueux, un témoin lumineux ABS de couleur ambre s'illumine et les freins retournent au mode conventionnel.

LES DIFFÉRENTS SYSTÈMES

Les systèmes ABS ont des différences, mais ils ont tous le même principe de fonctionnement. Chaque système utilise des capteurs de vitesse de rotation des roues. Si, lors du freinage, une des roues est sur le point de cesser de tourner, le capteur envoie un signal à un microprocesseur qui commande une pompe afin d'enlever la pression et l'empêcher de bloquer et la laisser tourner à la limite du freinage.

Les différences entre les systèmes sont dans leurs configurations.

Dans un systèmes à quatre voies indépendantes, chaque roue qui aura tendance à bloquer sera contrôlée par la pompe. Dans un système 3 voies, les roues avant seront contrôlées indépendamment, tandis qu'à l'arrière, si une des roues bloque, la pression est relâchée sur les deux roues à la fois. Puis, il y a les systèmes ABS pour l'arrière seulement (RWAL, rear wheel antilock), qui sont installés essentiellement sur les camionnettes, parce que l'arrière de ces véhicules est plus léger.

LES DISTANCES DE FREINAGE ET LE CONTRÔLE

La distance de freinage est infuencée par plusieurs facteurs : les conditions de la chaussée, l'usure des pneus, la qualité des freins, le temps de réaction du conducteur. Sur les surfaces sèches et rugueuses, le coefficient de friction entre les pneus et la chaussé est élevé, les distances de freinage seront sensiblement les mêmes avec ou sans ABS. Sur la glace, à moins d'être un conducteur expert et de pouvoir « pomper » la pédale aussi efficacement que le système antiblocage, le freinage sera beaucoup plus efficace. En plus, lorsqu'on bloque les roues avant sur une surface glacée, le véhicule continue en ligne droite même si on braque les roues, il y a perte de contrôle. Avec le freinage ABS, les roues avant continuent de tourner. Même sur la glace, il est possible de diriger la voiture et d'éviter les accidents.

LES STATISTIQUES

En 1994, des études faites par le Highway Loss Data Institute (HLDI) n'ont pas démontré une réduction du taux d'accidents des véhicules équipés de freins ABS comparativement aux voitures munies de freins conventionnels. D'autres études faites par General Motors, ont déterminé que les voitures ABS ont moins de collisions frontales et subissent plus d'impact par l'arrière.

PRUDENCE !

Il ne faut donc jamais « pomper » les freins ABS.

Exercez-vous. Prenez le temps d'expérimenter votre système de freinage sur une surface glissante dans un grand stationnement. Ainsi, vous ne serez pas surpris de la réaction du véhicule et vous pourrez accomplir des manoeuvres plus sécuritaires si un freinage d'urgence devient nécessaire.