Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda Minagi : prototype

Mazda Minagi : prototype

Par ,

Dévoilé en première mondiale au Salon de l'auto de Genève 2011, le prototype Minagi évoque le futur du design chez Mazda, inspiré de la philosophie KODO – l'Âme du mouvement.

Dans la gamme de multisegments du constructeur nippon, le Minagi pourrait bien devenir le prochain CX-5, appelé à côtoyer les CX-7 et CX-9, remplaçant du même coup le vieux Tribute. Il s'avère le premier véhicule-concept à faire l'étalage complet de la nouvelle technologie SKYACTIV, qui mise sur l'efficacité et une faible consommation grâce à des composantes compactes et évoluées.

Dévoilé en première mondiale au Salon de l'auto de Genève 2011, le prototype Minagi évoque le futur du design chez Mazda. (Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com)

Mazda, rappelons-le, est l'un des derniers fabricants à ne pas offrir de modèles hybrides. Son objectif consiste plutôt à améliorer les moteurs à combustion interne. SKYACTIV comprend des structures plus légères, de nouveaux moteurs à essence et au diesel qui affichent des taux de compression élevés ainsi que des boîtes de vitesses manuelles et automatiques plus compactes et efficaces.

Selon Mazda, les véhicules équipés de cette technologie permettront de réduire de 30 % la consommation moyenne de la gamme d'ici 2015 – sans sacrifier pour autant le «Vroum-Vroum» qui fait sa marque de commerce, nous promet-on.

Quant à la philosophie de design KODO, inaugurée par le saisissant prototype Shinari, elle s'applique au Minagi en s'inspirant de la silhouette d'un guépard. L'idée est de créer un multisegments qui «vibre d'énergie» et qui relâche soudainement ses muscles pour se faufiler à travers le trafic.

Visuellement, le Minagi a tout l'air d'un animal prêt à bondir avec sa ligne de toit arquée et gracieuse de même que ses lignes de relief balayées vers l'arrière. Les hanches et les épaules fortes traduisent un prédateur qui se contracte juste avant de foncer sur sa proie. Les roues, qui agissent comme ses jambes, se positionnent le plus près possible des coins afin de lui donner une posture large et stable.

La calandre noircie à l'avant ressemble drôlement à celle du Shinari. La garniture chromée en forme d'ailes d'oiseau vient entrecouper les phares obliques qui, eux, évoquent le regard perçant d'une bête sauvage.

Quelle que soit la description imagée qu'on en fait, le véhicule devrait toucher une corde sensible chez les conducteurs à la recherche d'un utilitaire beaucoup plus stylisé et inspirant que le Tribute.

La garniture chromée de la calandre en forme d'ailes d'oiseau vient entrecouper les phares obliques qui, eux, évoquent le regard perçant d'une bête sauvage. (Photo: Mazda)