Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Samedi occupé au WSBK de Magny-Cours

Samedi occupé au WSBK de Magny-Cours

Par ,

Cette dernière journée d’essais et qualifs a tenu toutes les équipes en haleine, comme nous d’ailleurs, pendant que nous rendions visite à cinq équipes.

La journée a commencé chez BMW Superbike, où nous avons filmé les préparatifs de la S 1000 RR de Troy Corser, puis les activités de l’équipe lors des essais et de la séance de pré-qualification.

Nous avons ensuite rencontré Serafino Foti, le Chef d'équipe de BMW Italia et dont la S 1000 RR SuperStock a remporté toutes les courses du Championnat du monde SuperStock 1000 cette année. Ils visent naturellement leur 10e victoire de la saison demain.

Chez Triumph, le pilote britannique Chas Davies court sur une Daytona 675, la seule machine à trois cylindres en Championnat du monde Supersport, habituellement dominée par des quatre cylindres 600cc japonaises. Souvenons-nous que Chas Davies menait la course la semaine passée à Imola, quand, dans le dernier tour, le bris de son moteur ne vienne le priver d’une victoire méritée. La Triumph est dans le coup, et Chas nous a parlé du travail de mise au point entrepris par son équipe cette année et de ses objectifs pour 2011.

Enfin, chez Kawasaki, Roger Lee Hayden, le seul pilote américain en WSBK, nous a raconté son adaptation aux pistes, aux autres pilotes, aux grandes distances parcourues et aux langues et cultures toutes différentes de sa culture et qu’il a découvert avec sa nouvelle équipe.

Et finalement, nous avons pu échanger avec Gigi Dall’Igna, le directeur technique et sportif de l’équipe Aprilia, championne du monde constructeur à sa deuxième saison de participation avec sa nouvelle RSV4.

Alors que je vous parle, Jérôme est perdu dans le montage des images prises ce matin chez BMW Superbike. Nous vous aviserons de leur mise en ligne sur Moto123.com et Youtube.

Demain, je regarde les courses puis vous en parle !

Ciao

En passant, un week-end WSBK comprend des courses pour quatre catégories basées sur des machines de série :
•Superbike, pour des machines hautement préparées
•SuperSport, pour des motos moins préparées de 600cc, et
•SuperStock 1000 et 600, pour des motos préparées tout en restant plus près de la série.

La réalité de la course au niveau professionel intervient au moment de la mise au point des motos, car si vous pouvez dépenser moins en équipement pour une SuperStock qu’une Superbike, la mise au point d’une machine gagnante impose tout de même de longues journées d’essais en piste, à gros coûts. À la clé, l’argent gagne plus souvent qu’autrement…