Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Traverse 2018 : Une vocation élargie

Chevrolet Traverse 2018 : Une vocation élargie

Toujours polyvalent mais plus luxueux Par ,

Malgré la tourmente économique qui a frappé ce constructeur américain en 2008, General Motors a trouvé le moyen de lancer à cette époque trois VUS de taille régulière utilisant une plate-forme intégrée afin de répondre à la tendance du marché qui se détournait des châssis autonomes plus robustes certes, mais offrant un comportement routier moins intéressant et un niveau de confort inférieur. Lors de ce lancement, Buick proposait l’Enclave, GMC l’Acadia et Chevrolet le Traverse. Et ce qui est le plus digne de mention, c’est le caractère homogène de ces véhicules, leur polyvalence et de multiples qualités d’utilisation qui leur ont permis d’être compétitifs sur le marché pendant plus d’une décennie.

Buick s’apprête à modifier l’Enclave sous peu, l’Acadia a été transformé l’an dernier et voilà que Chevrolet nous propose un Traverse complètement remanié aussi bien sur le plan mécanique qu’esthétique. En fait, le seul élément qui revient de la version antérieure est le moteur V6 3,6 litres de première génération modernisé pour la circonstance, incorporant entre autres le mécanisme arrêt-départ. Il est associé cette fois à une nouvelle transmission automatique à neuf rapports et il est également possible de commander un rouage intégral sur toutes les versions.

L’offre est plus diversifiée
Ce trio de VUS ciblait différents clients selon leurs caractéristiques et leur configuration. Dans le cas du Chevrolet, il avait une vocation plus économique et avait pour but d’intéresser les familles à la recherche d’un véhicule polyvalent, fiable et capable de répondre aux besoins d’une famille. Pas question de proposer quelque chose de plus raffiné et de plus luxueux. Les versions étaient adéquates, compétitives mais on ne dépassait pas cette frontière. La nouvelle génération est toute autre puisque on a décidé de viser également des acheteurs à la recherche d’un peu plus d’exclusivité et de luxe. C’est pourquoi, en plus des versions offertes à prix compétitif, on a ajouté deux modèles plus exclusifs. Le haut de gamme est constitué par le High Country qui se distingue par sa grille de calandre chromée, ses roues en alliage d’un design exclusif et chromées elles aussi. En plus, la décoration de l’habitacle est plus relevée et on retrouve même l’écusson High Country embossé dans les appui-têtes. En plus, il est le seul le modèle à proposer un rouage intégral à double embrayage, plus sophistiqué, plus efficace qui permet de réduire la consommation de carburant.

L’autre modèle plus huppé est sans contredit la version Red Line offerte sur le modèle Premier. Elle se démarque par une grille de calandre noire, l’incontournable nœud papillon Chevrolet de couleur noire lui aussi et, toujours dans la même thématique, les jantes sont noires avec des accents rouges. Et en harmonie avec le nom de ce modèle, la signature Traverse sur les portières fait appel à des lettres noires accentuées de rouge.

Tous les modèles sont dotés d’une troisième rangée de siège qui est relativement facile à rejoindre en raison de la banquette médiane montée sur des rails et qui permet de prendre place à l’arrière sans trop de problèmes. Des sièges capitaines sont disponibles en seconde rangée, mais pour une meilleure utilité du véhicule, plusieurs devraient choisir la banquette qui permet d’obtenir un plancher complètement fermé un fois le dossier rabattu. Et pas de problème en fait d’espace de chargement avec un total de 2781 litres une fois tous les sièges arrière rabattus. Et on n’a pas lésiné sur la polyvalence avec des ports USB à l’avant, au centre et à l’arrière en plus des multiples espaces de rangement. Il faut également souligner la qualité de la finition et des matériaux utilisés, un pas en avant par rapport aux modèles précédents.

Allure plus stylisée, suspension plus confortable
Curieusement, la silhouette du nouveau Traverse a été réalisée dans les studios du département des camions de Chevrolet. En effet, il semble que le public apprécie les allures de costaud. D’ailleurs, l’Equinox partage plus ou moins la même silhouette. De plus, on souligne que ce design fera école lorsque viendra le temps de renouveler les gros VUS que sont les Tahoe et Suburban. Puis, en 2020, lorsque le Silverado sera rajeuni, il fera appel à ces mêmes caractéristiques stylistiques. 

Mais si on a décidé d’opter pour un caractère plus costaud, on a raffiné les suspensions avant et arrière afin de rehausser le niveau de confort et la tenue de route. Lors de notre essai qui s’est déroulé sur les routes ceinturant la ville de Détroit, nous avons été surpris par la capacité de la suspension à absorber les trous et les bosses qui parsèment les autoroutes du Michigan. C’est mieux qu’au Québec, mais quand même, il y a place pour de l’amélioration. En plus, dans les virages, le Traverse s’est révélé étonnamment neutre. J’ai été en mesure d’essayer un modèle à roues motrices avant et le modèle High Country à traction intégrale mais sans avoir accès à des sentiers accidentés. Peu importe le mode de propulsion, on a découvert un véhicule homogène tandis que le rouage intégral s’est révélé très transparent.

Ce comportement routier s’explique en bonne partie par le fait que la suspension avant à jambe de force MacPherson et la suspension arrière indépendante à liens multiples effectuent un excellent travail. Il faut ajouter que la capacité de remorquage est de 5000 livres, ce qui est dans la norme de cette catégorie. Toutefois, en plus du moteur V6 de 310 chevaux, un 4 cylindres de 2,0 litres turbocompressé de 255 chevaux est offert sur le modèle à RS qui est tout nouveau cette année. Pour compenser une puissance moindre, il offre un couple supérieur au V6.

Et tout le reste
L’espace manque pour décrire le niveau d’équipement de sécurité, de confort et de commodité offert par cette nouvelle génération du Traverse. Il est plus raffiné que précédemment et offre toutes les caractéristiques de sécurité offertes par la concurrence. Et comme le veut la tendance actuelle, le simple fait de passer le pied sous le pare-chocs arrière a pour effet d’actionner le hayon. Mieux encore, le soir, l’écusson Chevrolet est projeté au sol afin de savoir où placer le pied. Et comme c’est le cas pour tous les produits de ce constructeur, le Wi-Fi, les systèmes Apple CarPlay et Android Auto sont de la partie tout comme le système de recharge sans fil du téléphone. Et détail à souligner, grâce à une caméra arrière spéciale, le rétroviseur intérieur peut afficher une vision panoramique de l’arrière tout en roulant.

Le Traverse est un véhicule toutes activités amélioré et plus confortable. Il n’a rien à céder à la concurrence aussi bien au chapitre de la mécanique, du confort, du comportement routier et de la polyvalence. On lui a fourni tous les éléments pour lutter avec le Ford Explorer, le leader de la catégorie.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Chevrolet Traverse 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos de la Chevrolet Traverse 2018