Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jeep Wrangler Unlimited Willys 2016 : essai routier

Jeep Wrangler Unlimited Willys 2016 : essai routier

C’est ça, un Jeep! Par ,

Il n’a plus besoin de présentation ce légendaire 4x4. Après tout, tout le monde sait à quoi ressemble un Jeep Wrangler. En fait, il est tellement emblématique qu’il pourrait même être rebaptisé Jeep « tout court ». Sur le point d’être remanié de fond en comble – des mulets de la nouvelle génération prévue pour 2018 ont déjà été aperçus sur les routes du Michigan –, le Jeep Wrangler 2016, malgré son âge de conception, continue d’enregistrer des records de ventes, et ce, même aux États-Unis où le constructeur a dépassé le cap des 200 000 unités vendues l’an dernier.

Un des facteurs qui expliquent cette popularité, c’est la variété de modèles disponibles. Non seulement le constructeur continue de proposer 2 empattements (régulier et Unlimited), mais les versions ne manquent pas pour plaire à ce vaste auditoire. L’une des plus récentes additions à la gamme devrait plaire aux nostalgiques du modèle apparu au Deuxième conflit mondial, puisqu’il rend hommage à la marque à l’origine de cette histoire : Willys-Overland. Ce Jeep Wrangler Unlimited Willys 2016 a également l’avantage de se retrouver à mi-chemin entre les éditions cossues et le Wrangler de base. S’agirait-il du meilleur compromis possible pour un Wrangler? La réponse se trouve plus bas dans le texte.

Plus Jeep que ça, tu meurs!
À première vue, ce Jeep Wrangler Unlimited Willys n’est qu’un autre de ces 4x4 à l’allure macho, mais quand on y regarde de plus près, on dénote quelques traits particuliers comme cette grille de calandre noir brillant tatouée d’un écusson Jeep aussi peint en noir ou ce capot habillé d’autocollants W-I-L-L-Y-S au fini vieillot. Mais il y a plus, les superbes jantes d’un diamètre de 17 pouces étant enveloppées – du moins pendant la saison chaude – de pneumatiques BFGoodrich conçus (voir pneu de secours sur les photos) pour s’aventurer loin des sentiers battus. Les plus fins auront peut-être remarqué le dessin d’un Jeep Willys sur les flancs des jantes, un détail qui fait sourire. 

À l’arrière, l’autocollant « 4 Wheel Drive » sur la portière arrière est également un clin d’œil au passé du modèle. Si le véhicule est livré d’office avec un toit amovible en toile, il est possible d’ajouter l’option (1150$) toit rigide à l’équation, une sage décision pour affronter notre climat particulier. Avec sa coloration vert char d’assaut (d’autres coloris sont disponibles), ce Jeep Wrangler ne manque vraiment pas de charisme. En fait, il possède tout ce qu’il faut pour semer la terreur au sein de votre quartier.

Un habitacle vieillissant
Plus raffiné qu’à la belle époque, l’habitacle du Wrangler demeure tout de même un endroit où le confort douillet passe carrément en deuxième. Premièrement, l’étroitesse des portières – surtout à l’arrière – rend l’accès à bord difficile, tandis que la hauteur de la caisse n’aide en rien. 
Heureusement, cette livrée était munie des marchepieds latéraux, un ajout de 200$ qui en vaut la peine. Ne cherchez pas le bouton pour la sellerie chauffante ou l’écran tactile de 10,1 pouces avec le système Apple Car Play, il n’y en a pas! 

Par contre, à gauche du levier de vitesse de la transmission automatique – le Wrangler est encore équipé de l’archaïque unité à 5 rapports – se trouve un levier de sélection de motricité, un indice du côté plus robuste du Jeep. Autre constat de son âge : le Wrangler est toujours muni d’un authentique frein à main, ce qui n’est pas un défaut en soi!

La position de conduite est bonne, et ce, malgré la colonne de direction qui n’est toujours pas télescopique, mais n’allez surtout pas croire que les sièges sont aussi moelleux que dans une Chrysler 300, oh que non! D’ailleurs, à ce chapitre, c’est encore pire à la 2e rangée! Heureusement, le coffre n’a pas à rougir devant les véhicules concurrents. Quant aux commandes d’ouverture des fenêtres, elles restent au beau milieu de la planche de bord. 

Au volant d’un Jeep, c’est différent!
Une fois assis à bord, le Jeep Wrangler nous rappelle assez rapidement à quel point la vision latérale n’est pas sa plus grande qualité, mais bon, si ce n’était que ça! Au démarrage, le vrombissement du V6 3,6-litres Pentastar est un incitatif à la retenue, surtout avec cette boîte automatique à 5 rapports qui handicape un brin les performances du véhicule. Pour ceux qui savent conduire avec 3 pédales, cette option s’avère plus authentique et plus économique à la pompe. 

En ville, le Wrangler n’est pas un modèle de confort avec sa suspension raide et sautillante, et cette insonorisation déficiente causée par le toit amovible. La direction demeure floue – il ne faut surtout pas aborder une courbe à vive allure – et les freinages requièrent une période d’adaptation. Bref, il se fait beaucoup mieux ailleurs pour affronter nos routes usées par le temps. Toutefois, là où un tel camion excelle, c’est lorsque les conditions deviennent impossibles. 

Pour franchir des obstacles, le Wrangler n’a pas d’équivalent sur le marché à l’heure actuelle, à part peut-être le Toyota 4Runner. Sa garde au sol, son châssis musclé, son rouage à 4 roues ainsi que sa suspension renforcie, toutes ces caractéristiques donnent à ce véhicule imparfait sur l’asphalte une note quasi parfaite en conduite hors route. Ce n’est pas pour rien que l’industrie de la pièce de performance soit si florissante en ce qui a trait à ce modèle. Les amateurs n’hésitent pas à rehausser la garde au sol avec une suspension encore plus robuste ou par l’utilisation d’un ensemble de pneus plus agressif. Dans ce milieu, tout est possible… ou presque!

Conclusion
Acquérir un Jeep Wrangler est une affaire de passion avant tout. Lorsque comparé aux véhicules plus terre-à-terre distribués sur notre marché, ce 4x4 perd beaucoup de points au niveau du confort, de l’équipement ou même de la consommation d’essence. Si c’est votre premier Jeep, soyez certains avant d’apposer votre signature au bas d’un contrat d’achat. Mais pour les acheteurs de ce genre de bête, il n’y a rien d’autre que le Wrangler! Le Jeep Wrangler a ses adeptes et le constructeur en est bien conscient. C’est pourquoi la prochaine génération du modèle devra être supérieure à tous les niveaux tout en conservant ces défauts qui la rendent si unique. C’est ça un Jeep! 

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Jeep Wrangler 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Jeep Wrangler 2016
Jeep Wrangler 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aube
Photos du Jeep Wrangler Unlimited Willys 2016