Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

MAZDA PROTEGÉ 2000

MAZDA PROTEGÉ 2000

Par ,

UN BILAN IMPÉCABLE APRÈS 20 000 KILOMÈTRES

La Protegé, c'est le pain et le beurre de Mazda. En procédant à la refonte de cette populaire berline, la firme japonaise, qui commence à peine à sortir d'un marasme financier, jouait gros, très gros. Positionnée au bas de l'échelle de la gamme Mazda, la Protegé était condamnée à réussir.

Or, depuis son arrivée, l'an dernier, elle a reçu un accueil des plus chaleureux, du public comme de la presse spécialisée. Histoire de confirmer (ou d'infirmer) ce verdict unanime, nous l'avons soumise à un essai prolongé. Qui fut d'autant plus concluant qu'il s'est étendu sur une année complète, ce qui a permis à cette berline de subir les affres de l'hiver. Quatre saisons et 20 000 km plus tard, force est d'admettre que la Protegé de troisième génération a réussi haut la main son premier test.

Dans un premier temps, il convient de saluer les efforts des stylistes de Mazda qui ont accouché d'une berline fort bien tournée, sobre sans être fade. On reconnaît désormais plus facilement une Protegé, alors que sa devancière se fondait dans le paysage, comme trop de ses consoeurs japonaises. Qui plus est, elle ne se contente pas d'être agréable à regarder: elle brille également par ses qualités pratiques.

Fort d'une ergonomie irréprochable et d'une habitabilité étonnante, l'habitacle se place à l'abri de toute critique. Enfin, presque: si la recette est la bonne, elle manque toutefois d'épices. Comprenez par là que la présentation intérieure pourrait être un peu plus olé olé que personne ne s'en plaindrait. Cette sobriété exacerbée peut trouver grâce à nos yeux pour autant qu'il ne manque rien, comme c'était le cas à bord de notre véhicule d'essai, dans la livrée plus cossue de la Protegé (LX). Mais dans les versions intermédiaires (SE) et de base (DX), on sombre dans un dépouillement qui frise l'ascétisme. Triste.

Par contre, les espaces de rangement sont aussi nombreux que pratiques et bien disposés. Bonne sous tous les angles, la visibilité mérite elle aussi des compliments. Quant à la finition, elle respecte en tout point les standards de qualité auxquels nous ont habitué les constructeurs nippons. Dans le même ordre d'idées, il convient de souligner que tout au long de notre séjour au volant de la Protegé, aucun bruit suspect émanant de la caisse ou de l'habitacle ne s'est manifesté.

UNE PERSONNALITÉ ÉQUILIBRÉE

À l'origine, la Protegé partageait sa plate-forme avec la petite 323, dont la carrière a pris fin prématurément en 1994. De sorte que le modèle d'entrée de la gamme Mazda ne se décline plus qu'en berline. Bien que la Protegé soit très populaire, cela lui a sans doute valu la désaffection d'une clientèle plus jeune. Mais le vent s'apprête à tourner...

Les ingénieurs de Mazda se sont d'abord appliqués à rendre la caisse plus rigide, de telle sorte que la Protegé de troisième génération atteint des sommets en la matière. Ensuite, on a revu la suspension, afin notamment de réduire la garde au sol. Cela se traduit par un roulis superbement maîtrisé.

On s'en doute, le comportement routier est le grand bénéficiaire de ces modifications. En particulier la tenue de route, qui n'a jamais montré autant de mordant. Dommage que la monte pneumatique de série ne soit pas à la hauteur... Qu'importe, cette petite berline brille par son aplomb: dans les virages serrés comme dans les grandes courbes, elle affiche une neutralité aussi impressionnante que rassurante, tandis que le sous-virage ne commence à poindre qu'à la limite.

Bien que plus sportive, elle n'a cependant rien perdu de ses bonnes manières. Malgré un caractère plus aiguisé, elle demeure une routière tout ce qu'il y a de plus conviviale, qui procure une douceur de roulement appréciable. Comme quoi il est possible de rehausser l'agrément de conduite sans nuire au confort. On appelle ça l'équilibre.

PETITS DÉFAUTS, GROSSES QUALITÉS

Nerveuse, agile, bien servie par une direction franchement sportive, la Protegé dévoile un côté ludique qu'on ne lui connaissait pas. C'est particulièrement vrai avec la version LX, qui hérite d'un moteur plus puissant (1,8 litre, 122 chevaux). S'il est bruyant à l'accélération, il s'agit là du seul reproche qu'on peut lui adresser; pour le reste, il affiche les qualités qui ont forgé la réputation des petits moulins japonais: une mécanique raffinée, qui conjugue tempérament et douceur.

Les deux autres versions (DX et SE) reçoivent pour leur part un 4 cylindres de 1,6 litre (105 chevaux), qu'il est préférable de jumeler à une boîte manuelle pour en tirer tout le profit. Mais encore là, ce n'est pas la foudre... Par contre, ces deux motorisations ont en commun frugalité et fiabilité. À vous, donc, d'y aller selon vos priorités.

Le seul véritable irritant concerne l'embrayage, qui manque nettement de progressivité. De telle sorte que conduire en souplesse demande beaucoup d'application. C'est cependant le principal reproche qu'on peut adresser à la Protegé nouvelle cuvée; ses nombreuses qualités font en sorte qu'on lui pardonne facilement ses petits travers, d'autant plus qu'ils sont peu nombreux. Après 20 000 km, son bilan est particulièrement reluisant, en plus d'être vierge de tout bris mécanique ou défaut d'assemblage. Voilà le genre de véhicule dont avait besoin Mazda pour asseoir sa relance.


Feux verts


Feux rouges


  • Comportement inspirant
  • Routière confortable
  • Allure plus distinctive
  • Habitabilité impressionnante
  • Construction soignée
  • Fiabilité sans tache
  • Desembuage perfectible
  • Pneus de série quelconques
  • Embrayage peu commode
  • Performances timides (1,6 litre)

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Mazda Protegé 2000
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Mazda Protegé 2000
Mazda Protegé 2000
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article