Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mazda RX-8 R3 2011 : essai routier (vidéo)

Mazda RX-8 R3 2011 : essai routier (vidéo)

Mazda donne un nouveau sens aux 3 « R » Par ,

Chaque fois que je conduis la Mazda RX-8, je me rappelle à quel point je l'aime. Avant et après, j'ai comme tendance à l'oublier et je ne sais trop pourquoi. Pourtant, avec son look sexy et musclé, elle crée toute une impression. En outre, avec ses nombreuses qualités dynamiques, elle n'ennuie personne. J'ai donc réfléchi à tout ça au cours de ma semaine d'essai.



Remplaçante de la RX-7 (peut-on vraiment remplacer pareil bolide?), la RX-8 a vu le jour en 2003 et tout le monde a été renversé par cette super sportive abordable qui non seulement roule vite, mais le fait avec style. Ajoutez à ça le fameux moteur rotatif de Mazda et vous avez la recette d'un franc succès.

C'était vrai à son lancement et ce l'est encore aujourd'hui.

Avant d'aller plus loin, analysons un peu la carrosserie distinctive de la RX-8. Pas aussi élégante et sensationnelle que certaines de ses rivales, elle réussit quand même à faire tourner pas mal de têtes. Au début, la surabondance d'éléments évoquant la forme du moteur rotatif - un triangle, oui, c'est beau, on a compris - semblait un peu exagérée. L'atténuation de ces éléments à elle seule a suffi à rehausser l'image de cette Mazda, tout en la gardant actuelle et de très bon goût.

Sa posture large, ses ailes hyper prononcées et son derrière remonté auraient pu encore une fois créer un effet exagéré, mais les designers parviennent à allier le tout de manière fantastique. La RX-8 se montre juste assez arrogante et insolente. La sobriété ne fait assurément pas partie de son vocabulaire - et ça me va. Mon modèle d'essai R3 arborait même un aileron arrière surélevé, des jupes latérales, des feux antibrouillard, des jantes de 19 pouces en alliage forgé léger et des sièges Recaro (que j'ai adorés). Je dois aussi souligner l'excellente chaîne audio Bose, qui a relativement compensé l'absence d'un système de navigation.

On décrit la RX-8 comme une « 2+2 » et je vous confirme qu'elle fait bien 4. Normalement, ce type de configuration laisse peu de place aux occupants arrière (à moins d'être plus jeunes que 5 ans), mais la RX-8 offre des sièges arrière réellement spacieux. Grâce aux portes-suicide, l'accès s'avère presque aussi facile qu'avec une voiture ordinaire. Le dégagement au niveau de la tête surprend par son abondance et on n'a pas l'impression d'être assis dans le coffre, les genoux écrasés contre les sièges avant. Quelle sensation rafraîchissante!

La RX-8 offre des sièges arrière réellement spacieux. (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)