Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Véhicules neufs GMC

GMC

GMC Canada

La marque GMC propose une gamme complète de multisegments, de VUS et de camionnettes en versions à 2RM, 4RM et transmission intégrale, animés par des moteurs à essence ou diesel. Le constructeur offre également des camionnettes intermédiaires, des fourgons et des véhicules à châssis-cabine.

Lire plus

En 1908, General Motors, nouvellement établie, fait l’acquisition de la Rapide Motor Vehicle Company, qui avait créé sa première camionnette en 1902, et la Reliance Motor Company, qui avait pondu la sienne en 1903. Quelques années plus tard, on fusionne les entreprises pour former GMC, et le public en aperçoit le logo pour la première fois au Salon de l’auto de New York en 1912. Les premiers véhicules sont destinés à une utilisation intensive.

Les véhicules électriques font les manchettes ces jours-ci, mais en fait GMC a construit et vendu une voiture alimentée par batterie de 1912 à 1917, baptisée GMC Electric.

Durant la Première Guerre mondiale, GMC fournit plus de 8 500 camionnettes à l’armée américaine. La gamme s’étend, couvrant toutes les divisions du marché des camions commerciaux. On construit une série de modèles durant les années 20 et 30, et on introduit des phares électriques et des boîtes à sept rapports en 1921, puis des essieux moteur tandem arrière en 1930.

En 1927, «Cannon Ball» Baker traverse les États-Unis à bord d’un camion-citerne GMC T-40 de deux tonnes rempli d’eau de l’océan Atlantique et établit un record de vitesse.

Puis, on lance la Suburban Carryall en 1937, et les premiers moteurs diesel en 1939.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, GMC fournit à nouveau plus d’un million de véhicules à l’armée américaine, dont des camions 6x6 et des véhicules amphibies. En 1949, la gamme compte 75 modèles dont le poids nominal brut s’élève jusqu’à 75 000 livres. Les boîtes automatiques arrivent en 1953, puis la servodirection l’année d’ensuite.

En 1955, les camionnettes légères telle la Model 100 héritent du premier V8 offert par GMC, signé Pontiac. Les années 50 voient l’avènement de pneus sans chambre à air, de suspensions pneumatiques et de boîtes automatiques Allison à six rapports.

Des produits davantage axés sur le consommateur voient le jour en 1960, comme les camionnettes C/K, la Handi-Van et la Jimmy. Des modèles telles la Rally et la Vandura suivent dans les années 70, où les fourgons pleine grandeur ont pris leur essor, tandis que les coupés/camionnettes Sprint et Caballero arpentent les routes de 1973 à 1987. GMC se lance dans la construction d’autocaravanes de 1973 à 1978.

Au moment où tous les constructeurs américains coupent dans leur gamme, en 1982, GMC lance la S-15 et la S-15 Jimmy à deux portières. La Safari et son V6 arrivent également en 1985, la réponse aux fourgonnettes Chrysler. La camionnette pleine grandeur de la marque se paie une refonte en 1988 et devient la Sierra. En 1989, le mini VUS Tracker issu de Suzuki fait son apparition en versions à toit rigide et décapotable.

Au cours des années 90, GMC produit deux modèles haute performance inusités. La camionnette Syclone et le VUS Typhoon comptent tous deux sur quatre roues motrices et une version turbocompressée et à échangeur d’air du V6 de 4,3litres de GM, développant 280ch et 350pi-lb de couple. On fait ensuite du ménage dans les dénominations de modèles: la S-15 devient la Sonoma, la Suburbuan devient la Yukon XL, la Savana vient remplacer les Rally et Vandura et la Jimmy devient l’Envoy.

Aujourd’hui, la gamme de GMC comprend les VUS Terrain, Acadia, Yukon XL et Yukon Hybride ainsi que les camionnettes Sierra, Sierra HD et Sierra Hybride.

Modèles de fin de série GMC