Le Dodge Journey à l'honneur

Dodge Journey R/T TI 2012 : essai routier

Dodge Journey R/T TI 2012 : essai routier
Nommé Meilleur nouveau VUS/VUM de moins de 35 000 $ par l'Association des Journalistes Automobile du Canada, le Dodge Journey 2012 offre un confort remarquable et de nombreuses fonctionnalités à un coût abordable.

Dodge Journey R/T TI 2012

Cette semaine, nous avons fait l'essai du R/T AWD, la version haut de gamme du populaire Dodge Journey. Au moment d'écrire cet article, le constructeur accordait une réduction de 2 000 $ sur le prix de détail suggéré et on pouvait se procurer ce véhicule superbement équipé pour 29 095 $.

Vous vous demandez ce qu'un Dodge Journey 2012 donne pour environ 30 000 $ ? Voyons ça de plus près en commençant sous le capot.

Un Journey plus puissant
Chrysler a réécrit l'histoire l'année dernière en équipant le Journey avec le légendaire V6 Pentastar de 3,6 L. On peut choisir ce moteur pour remplacer le quatre cylindres et ses 173 chevaux de série.

Le moteur Pentastar est une belle mécanique qui fournit 283 chevaux en traction avant ou intégrale, cette dernière équipant mon modèle d'essai. Sa présence suffit en effet pour bouleverser la personnalité du Journey, qui affiche une vigueur renouvelée et propose des performances insoupçonnées.

Dès que j'ai appuyé sur le bouton de démarrage, j'ai été surpris par le raffinement opérationnel que ce moteur confère au Journey. Il assure une impression de conduite plus agréable que le multisegment de taille moyenne, une grande amélioration en fait.

Le Pentastar est livré avec une boîte de vitesses nettement supérieure. Alors que le quatre cylindres est jumelé à une automatique à quatre rapports un peu vieillotte, le nouveau V6 est couplé à une boîte à six rapports, et ça fait toute la différence.

En contrepartie, l'automatique à six rapports travaille bien, mais peut se montrer paresseuse en certaines circonstances, et le passage de la première à la deuxième vitesse pourrait être plus décisif. Néanmoins, elle fait le travail et permet au moteur V6 d'exprimer toute sa puissance.

Dodge Journey R/T TI 2012 moteur
Chrysler a réécrit l'histoire l'année dernière en équipant le Journey avec le légendaire V6 Pentastar de 3,6 L. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Conduite dynamique
Contrairement à ce que pourrait laisser croire le sigle R/T, cette version du Journey n'a rien de sportive. Par contre, il promet une conduite précise et une tenue de route qui mettent l'accent sur le confort plutôt que sur la performance du conducteur et c'est très bien comme ça. Après tout, voilà un véhicule conçu pour transporter des familles et leurs bagages dans un environnement où la sécurité prime sur la vitesse.

J'ai apprécié l'ergonomie du siège du conducteur ; cependant, j'ai remarqué quelques irritants tels que des piliers A trop larges et des rétroviseurs trop grands qui bloquent la ligne de visibilité. Dans le même ordre d'idées, l'affichage des icônes sur l'écran central est trop petit, ce qui les rend difficiles à lire.

L'écran d'affichage installé sur mon véhicule d'essai était beaucoup plus petit que celui qui accompagne le système de navigation optionnel. La disposition des menus permettant d'accéder aux différents réglages et aux fonctions laisse à désirer. Fort heureusement, certaines commandes, dont celles du système CVC, n'ont pas été intégrées dans l'interface tactile, ce qui rend leur manipulation plus conviviale.

Mis à part mon agacement concernant l'écran d'affichage central, je dois féliciter Dodge pour la transformation de l'habitacle effectuée en 2011 et de l'avoir ramené tel quel (sauf pour certains changements mineurs) en 2012. En gros, on profite d'un agencement intérieur plutôt remarquable dans ce segment, spécialement avec la version R/T.

Dodge Journey R/T TI 2012 tableau de bord
Je dois féliciter Dodge pour la transformation de l'habitacle effectuée en 2011 et de l'avoir ramené tel quel en 2012. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Fonctionnalités à petite échelle
L'habitacle du Journey comprend un certain nombre d'agencements qui ne manqueront pas de faciliter les déplacements de la famille. Le plus apprécié sera sans aucun doute la troisième rangée de sièges escamotables offerte en option et qui permet de transporter sept occupants. Et même si l'espace est un peu restreint pour un adulte, il est très bien adapté pour les plus jeunes.

De plus, un grand compartiment à bagages est disponible quand la troisième rangée est escamotée dans le plancher.

Parmi les autres commodités, mentionnons les sièges d'appoint intégrés dans la deuxième rangée et les bacs d'entreposage situés derrière les sièges avant (très pratique pour les objets de « première nécessité » des enfants).

On trouve également un rangement sous le siège du passager avant qui peut s'avérer utile pour dissimuler les objets de valeur. De plus, c'est un siège escamotable qui permet le transport de longs articles.

Dodge Journey R/T TI 2012 coffre
Un grand compartiment à bagages est disponible quand la troisième rangée est escamotée dans le plancher. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

En conclusion
De toute évidence, à 30 000 $ le Journey se classe en tête de liste et il est bien différent du modèle de base à 20 995 $. Malgré tout, même le modèle de base s'équipe du système de contrôle de la stabilité antiroulement, un jeu de coussins gonflables, la console Media Uconnect Dodge et une foule de caractéristiques pour améliorer le confort et le plaisir de conduire.

Que vous recherchiez la puissance d'un V6 et d'une transmission intégrale ou tout simplement un véhicule pour transporter la famille, le Journey demeure un choix valable. Les modifications apportées au modèle 2011 lui ont octroyé raffinement, performance et valeur.

Bien que le Journey comporte encore quelques défauts, sa polyvalence, son confort, la sécurité qu'il procure et ses aménagements pratiques restent indiscutables.

Concurrents à considérer


Par Rob Rothwell,

Pas de commentaire