Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

24 Heures du Mans: Peugeot mène après 7 heures de course

24 Heures du Mans: Peugeot mène après 7 heures de course

Par ,

Les Peugeot 908 HDi mènent la danse en début de soirée au Mans. Mais la 908 n°3, partie de la pôle position, a été contrainte à l’abandon.

Si les voitures françaises dominent nettement Audi en performances pures, la confiance de la marque au Lion a été ébranlée suite à l’abandon de la n°3 après une rupture de suspension. On a vu Sébastien Bourdais, qui s’apprêtait à prendre le relais de Pedro Lamy, totalement effondré dans les puits.

Audi aussi a connu une alerte, mais il s’est agit-là d’un incident de course : la R15+ pilotée par Tom Kristensen est sortie de la piste, sans trop de dommages toutefois, pour éviter une des deux BMW GT2.

Autre incident notable des premières heures de cette 78e édition des 24 Heures du Mans : la sortie de piste assez violente de la Ginetta de Nigel Mansell au bout de trois tours. Le pilote britannique était choqué mais indemne.

A 22 h, heure locale, la 908 de Wurz-Gene-Davidson occupait donc le commandement devant la voiture sœur de Sarrazin-Montagny-Minassian, et la 908 de l’écurie ORECA de Panis-Lapierre-Duval.

Les Audi R15 n°8 et 9 suivaient à un tour, devant les deux Aston Martin, alors que la n°7 remontait dans le peloton après sa mésaventure.

En LMP2, la lutte était toujours très intense entre les deux HPD Acura, celle du Strakka Racing devançant pour l’instant (et de peu), celle du Highcroft Racing.

En GT1, la Ford GT Matech de Grosjean-Mutsch-Hirschi occupait le commandement devant la Corvette de Luc Alphand et la Saleen de l’équipe Larbre Compétition.

À noter l’abandon de la Ford GT et de son équipage 100 % féminin, après un incident lors de son ravitaillement.

Enfin, en GT2, grosse bagarre entre la Ferrari F430 de Risi Competizione et les deux Corvette officielles. La voiture italienne avait pris l’avantage samedi soir.