Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Apple CarPlay et Android Auto : plus dangereux que l’alcool au volant

La technologie est de plus en plus présente à bord de nos véhicules. Elle nous offre à la fois plus de commodités et plus de sécurité. Cependant, si des éléments comme la surveillance des angles morts, la détection des piétons et le régulateur de vitesse adaptatif rendent les voitures plus sûres, d’autres innovations technologiques à l’intérieur du véhicule contribuent à rendre la conduite plus distrayante et dangereuse.

Une nouvelle étude de IAM RoadSmart, une organisation de sécurité routière britannique créée en 1956, indique que l’utilisation d’Apple CarPlay et d’Android Auto au volant est plus dangereuse que l’est un conducteur en état d’ébriété.

Cette affirmation est forte, mais selon l’étude de l’organisation, l’utilisation des interfaces à écran tactile d’Apple CarPlay et d’Android Auto augmente davantage les temps de réaction des conducteurs que la conduite en état d’ivresse (à la limite légale), l’envoi de messages textes, la consommation de cannabis et les conversations téléphoniques.

L’étude a révélé que les conducteurs pouvaient quitter la route des yeux pour des périodes pouvant aller jusqu’à 16 secondes lorsqu’ils utilisent l’un ou l’autre de ces systèmes. Cela représente plus de 500 mètres à 113 km/h.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : Android

L’étude a montré que les conducteurs se situant à la limite permis en matière d’alcool au volant voient leur temps de réaction ralentir de 12 %. Les consommateurs de cannabis ont des temps de réaction 21 % plus lents. Ceux qui envoient des messages textes voient leur temps de réaction fondre de 35 % lorsqu’ils conduisent. Quant à ceux qui font des appels téléphoniques, on parle d’un temps de réaction augmenté de 46 %.

Pour ce qui est des utilisateurs d’Android Auto et d’Apple CarPlay, les temps de réaction ont bondi de 53 % et de 57 %, respectivement. Même les commandes vocales des deux systèmes ont ralenti le temps de réaction de 30 % et de 36 %, toujours dans le même ordre. L’augmentation des distractions a eu un effet négatif sur les distances de freinage et la capacité à garder le véhicule dans sa voie.

L’étude a également révélé que les conducteurs sous-estimaient jusqu’à cinq secondes le temps qu’ils passaient à regarder ailleurs que sur la route. Les participants à l’étude n’ont pas réagi aux stimuli extérieurs lorsqu’ils ont utilisé l’un ou l’autre des systèmes, certains temps de réaction ayant même ralenti de 50 %.

L’étude rappelle que la technologie peut être pratique, mais qu’elle n’est pas forcément plus sûre ou moins distrayante.

Bref, du matériel qui ne peut que faire réfléchir.