Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Bentley connaît ses meilleures ventes à vie... grâce à l'impopularité de la Volkswagen Phaeton

Bentley connaît ses meilleures ventes à vie... grâce à l'impopularité de la Volkswagen Phaeton

Les difficultés d'une compagnie entraînent le succès d'une autre Par ,

Les difficultés d'une compagnie entraînent le succès d'une autre

Il semble que le malheur des uns fasse bel et bien le bonheur des autres. Les ventes désastreuses qu'enregistre Volkswagen avec sa fabuleuse
Les ventes désastreuses qu'enregistre Volkswagen avec sa Phaeton ont eu des répercussions positives sur la division de très haut prestige de la compagnie, Bentley, et en particulier sa sensationnelle Continental Flying Spur. (Photo: Bentley Motor Cars)
berline grand format de luxe, la Phaeton (critiquée même pour sa raison d'être), ont eu des répercussions positives sur la division de très haut prestige de la compagnie, Bentley, et en particulier sa sensationnelle Continental Flying Spur.

L'année dernière, lorsqu'il est devenu évident que les ventes de la Phaeton n'exploseraient pas de sitôt, le constructeur allemand a décidé d'offrir à Bentley son usine ultra moderne de Dresden, jusque-là exclusivement dédiée à la fabrication de son modèle porte-étendard. Le but était d'accroître la production de la Continental Flying Spur afin de satisfaire les acheteurs de plus en plus nombreux sur la liste d'attente. Bentley, qui tient beaucoup à son héritage légendaire et à ses loyaux clients, a proposé à ces derniers de mettre fin à leur attente en acceptant que leur nouvelle Flying Spur
Le nouveau modèle à quatre portes s'avère aussi populaire que la version coupé à deux portes l'ayant précédé, soit la Continental GT. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
provienne d'Allemagne plutôt que d'Angleterre. Apparemment, les richissimes et patriotiques clients de Bentley s'en sont guère souciés. Résultat: tout le monde reçoit sa voiture plus rapidement que prévu, même ceux qui l'attendaient à la sortie de l'usine de Crewe.

Le nouveau modèle à quatre portes s'avère aussi populaire que la version coupé à deux portes l'ayant précédé, soit la Continental GT. Les deux arborent un moteur W12 biturbo de 6,0 litres, comptant 48 soupapes et un double arbre à cames en tête. Celui-ci transmet aux quatre roues une puissance de 552 chevaux et un couple de 479 lb-pi par l'entremise d'une boîte automatique à six vitesses avec leviers de commande manuelle au volant. L'accélération de 0 à 100 km/h s'effectue en cinq secondes à peine, ce qui est un exploit compte tenu que cette voiture pèse plus de 5000 livres. Sa vitesse de pointe prodigieuse de 318 km/h la place dans un groupe sélect de super berlines. Pas surprenant, donc, que les riches de la planète en veulent absolument une dans leur cour.

Une version allongée de l'Arnage, baptisée State Limousine, est utilisée par la Reine d'Angleterre. (Photo: Bentley Motor Cars)
Grâce à la Flying Spur qui est maintenant produite dans deux pays ainsi qu'aux ventes toujours aussi fortes des Continental GT et Arnage (une version allongée de cette dernière, baptisée State Limousine, est d'ailleurs utilisée par la Reine d'Angleterre), la prestigieuse marque britannique a augmenté ses ventes par plus de 31 % en 2005, atteignant un fabuleux total de 8627 unités.

Mais n'allez pas croire que Bentley va s'asseoir sur ses lauriers. L'Azure, un nouveau coupé-cabriolet dérivé de l'Arnage, sera prête au printemps, alors que la tant attendue Continental GTC (une Continental GT sans toit) arrivera à l'automne.

Avec 8627 véhicules vendus en 2005 et de nouveaux modèles qui se pointent à l'horizon, Bentley n'aura aucune difficulté à faire tourner à plein régime son usine de Crewe, dont les travaux de modernisation seront complétés pour 2007. (Photo: Bentley Motor Cars)
L'avenir à moyen terme de l'usine de Dresden demeure cependant incertain, car toute la production de Bentley sera à nouveau concentrée à Crewe à partir de 2007, c'est-à-dire dès que les travaux de modernisation seront complétés. Au total, environ 9000 unités pourront désormais y être assemblées chaque année. Même si Bentley peut en vendre plus que ce nombre, elle limitera prudemment la production afin de conserver le caractère exclusif qui rend la marque si attrayante.

Est-ce que Porsche, nouvellement propriétaire à 18,5 % de Volkswagen AG, voudrait récupérer l'usine de Dresden pour assembler sa toute nouvelle Panamera à quatre portes? Quelle bonne idée! Après tout, considérant son objectif de 90 000 unités vendues en 2006, Porsche aura besoin de tout l'espace de production à sa disposition.
Gallerie de l'article