Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cent ans d'immatriculation au Québec

Cent ans d'immatriculation au Québec

Par ,

Au Québec, voilà cent ans que les automobilistes immatriculent leurs véhicules... D'ailleurs, à l'occasion du centenaire de l'immatriculation, le Musée du Château Ramezay, à Montréal, a présenté une exposition temporaire, de « Q1 » à « Je me souviens, une histoire de l'immatriculation », du 21 au 28
juin dernier.

« Au XXe siècle, même si les hommes n'ont pas tardé à préférer les voitures au lieu des chevaux, ils ont eu tort d'oublier que les chevaux les reconduisaient fidèlement à la maison, lorsque les conducteurs revenaient chez eux après avoir pris un verre de trop... » C'est ce que racontait en
(Photo: Nathalie Mudita Aubut)
entrevue Guy Thibault, auteur du livre « L'immatriculation au Québec ». Il tenait d'ailleurs à préciser que les premiers accidents d'automobiles sont apparus dès que les hommes sont rentrés seuls, sans leurs chevaux...

De nos jours, les cinq millions de titulaires de permis de conduire, qui circulent sur notre réseau routier, sont sans doute loin de pouvoir s'imaginer que les premiers véhicules automobiles n'étaient pas suffisamment nombreux pour en contrôler la croissance au moyen d'une législation. Même chez nos voisins américains, on ne comptait que huit véhicules immatriculés, en 1897. Sept ans plus tard, aux États-Unis, on en comptait 14 259.

Pendant ce temps, au Québec, l'automobile se révélait une véritable curiosité... D'ailleurs, c'est en 1906 qu'on a immatriculé la toute première voiture, la fameuse De Dion Bouton de M. Ucal Dandurand. À cette époque, puisque le propriétaire d'un véhicule devait lui-même
(Photo: Nathalie Mudita Aubut)
confectionner sa plaque d'immatriculation, on a identifié la De Dion Bouton par le numéro Q1, peint sur sa carrosserie. À la fin de cette même année, on comptait 167 véhicules enregistrés au Québec.

Même si l'on a mis fin aux activités de l'exposition temporaire au Musée du Château Ramezay, les passionnés d'automobiles peuvent encore y admirer, sur une base permanente, une partie de la collection dont la voiture De Dion Bouton. Pour découvrir l'histoire de l'immatriculation, il est possible de se procurer le livre « L'immatriculation au Québec » pour la somme de 34,95 $, au Musée du Château Ramezay. On peut également en faire la demande à un libraire.

Avis aux intéressés ! Guy Thibault rêve de participer à d'autres expositions sur l'histoire de l'immatriculation et de prononcer des conférences. Prière de communiquer avec lui par courrier électronique à l'adresse : jojoguy@vif.com.
Gallerie de l'article