Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

C'est pour mon garçon, je vous jure!

C'est pour mon garçon, je vous jure!

Par ,

Parfois, je me demande si j'ai eu un enfant juste pour pouvoir jouer encore avec des jouets.

Mon garçon Owen est inondé de trucs reliés à l'automobile depuis sa naissance, allant des pyjamas à motif de voiture jusqu'à l’oreiller en forme de MINI Cooper, en passant par des volants-jouets qui s'accrochent à son siège d'auto. Et pourquoi pas? Chaque semaine, il teste avec moi un nouveau véhicule : des Porsche, des Prius et tout le tralala. Il doit déjà en connaître beaucoup sur les chars...

Maintenant qu'Owen est un peu plus vieux, il s'intéresse à d'autres sortes de jouets. Or, j'avoue que je suis probablement plus excitée que lui! Par exemple, il y a quelques semaines, je lui ai acheté sa première voiture Hot Wheels : une Lamborghini Reventon orange vif qui avait attiré son attention.

D'abord lancée en 1968 par la compagnie Mattel, la collection de Hot Wheels n'incluait que 16 modèles à échelle 1:64 à l'époque – uniquement des bolides américains, à l'exception d'une Volks. La mode s'est cependant vite transformée en culte.

Aujourd'hui, les jeunes de 5 à 15 ans ont, en moyenne, plus de 40 voitures Hot Wheels dans leur maison. Quand on s'attarde aux collectionneurs (dont font partie la majorité des journalistes automobiles que je connais), ce chiffre explose à 1 550!

En plus d'être vraiment cool, les Hot Wheels sont très abordables, elles qui coûtent environ 1 $ l'unité. On peut facilement en ramasser trois (ou dix) chaque fois qu'on fait un tour au magasin. D'un autre côté, certains modèles peuvent se vendre à 72 000 $. Je suis sérieuse : en 2000, quelqu'un a déjà payé cette somme faramineuse pour un rarissime exemplaire du minibus Volkswagen Beach Bomb 1969 avec des planches de surf qui sortaient de l'arrière.

Owen n'aura jamais une telle Hot Wheels dans sa collection!

Au bureau, mon poste de travail déborde de petites autos. Certaines restent dans leur emballage, mais j'ai permis à quelques-unes de s'échapper pour rouler autour de mon téléphone, faire la course devant mon ordinateur et s'aligner fièrement le long des murs de mon cubicule. J'en trouve même dans ma sacoche (merci, Owen!). J'essaie d'acheter uniquement des « vrais » véhicules que j'ai déjà conduits ou que j'aimerais conduire.

Je me rappelle très bien m'être amusée avec des Hot Wheels durant mon enfance. Ma mère m'a d'ailleurs confirmé que je préférais jouer avec ces petites voitures qu'avec des poupées. J'adorais leurs couleurs et leurs détails. Je m'imaginais même des scénarios de course!

Lors du récent Salon international de l'auto du Canada à Toronto, j'ai réalisé à quel point d'autres personnes partageaient ma passion. GM avait exposé une Chevrolet Camaro Édition Hot Wheels – pas une réplique 1:64, mais bien grandeur réelle! Ceux qui allaient sur Twitter pour afficher une image de la voiture pouvaient obtenir un modèle Hot Wheels identique d'une machine distributrice.

La collection d'Owen (Camaro des années 1970, Subaru WRX STI 2012, Volkswagen GTI 2012, Camaro ZLI 2012, etc.) s'élargit autant que la mienne. Je passe peut-être beaucoup trop de temps dans les magasins de jouets, mais c'est surtout pour mon fils, pas pour moi. Je vous le jure!

Chevrolet Camaro Édition Hot Wheels
Photo: Chevrolet