Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dakar: Volkswagen sans rival?

Dakar: Volkswagen sans rival?

Par ,

Suite au retrait officiel de Mitsubishi des rallyes-raids, Volkswagen est le grandissime favori du prochain Rallye Dakar, qui se déroulera du 1er au 17 janvier entre l’Argentine et le Chili. Mais les BMW privées pourraient leur donner du fil à retordre.

Après près de dix ans de domination des Mitsubishi sur l’épreuve, Volkswagen a enfin pris le dessus sur son rival japonais en 2009, avec la victoire de Giniel de Villiers.

Le constructeur allemand est d’autant plus en position de favori pour l’édition 2010 que Mitsubishi s’est officiellement retiré de la discipline, suivant la mouvance des constructeurs japonais en sport auto (Honda, Toyota et Bridgestone en F1, Subaru et Suzuki en rallye).

Les Mitsubishi Lancer seront toutefois au départ, par le biais d’une équipe privée, sans grande chance de victoire toutefois.

Face à l’armada Volkswagen, qui alignera pas moins de cinq Touareg au départ de Buenos Aires (pour De Villiers, Sainz, Miller, Al Attiyah et Neves), la menace viendra principalement des BMW X5, où l’on retrouvera Stéphane Peterhansel, référence de la discipline et transfuge de Mitsubishi, aux côtés de Guerlain Chicherit, vainqueur de la coupe du monde des rallyes raids en 2008.

A noter également la présence traditionnelle de l’infatigable Robby Gordon, qui engage deux puissants Hummer au sein de sa propre écurie, et qui reste capable de jouer les trouble fête.

Reste que, après une période dorée, le Dakar et la discipline des rallyes-raids plus généralement, a perdu de sa superbe. La crise n’a pas épargné la discipline, qui a perdu avec Mitsubishi l’un de ses piliers, qui dominait la catégorie depuis plus de dix ans.

Le Dakar se remet également difficilement des événements qui ont contraint les organisateurs à annuler purement et simplement l’édition 2008 (suite à un climat d’insécurité grandissant en Mauritanie), et à quitter sa base « historique », l’Ouest africain, pour organiser l’épreuve en Amérique du Sud l’an passé et cette année.

Un retour en Afrique est envisagé par les organisateurs, mais il faudra pour cela espérer des garanties de sécurité, que le climat actuel dans cette région du globe est encore loin d’apporter.

En quittant l’Afrique, le Dakar a un peu perdu de son âme et se son esprit d’aventure, malgré la beauté des paysages sud américains. Les organisateurs du Dakar cherchent de nouvelles pistes, et ont inauguré cette année le Silk Road Rallye, qui parcourt des sentiers encore peu fréquentés de Russie, Kazakhstan et Turkménistan, et qui a fait l’unanimité parmi les concurrents.