Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

De vapeur à carburant

De vapeur à carburant

Par ,

Oakville, Ontario - Il fut un temps où le noir dominait sur la palette de Ford. Or, d'après ce que j'ai pu observer lors d'une récente visite de l'usine du constructeur à Oakville, le vert commence à l'emporter de nos jours.

Eh oui, Ford s'apprête à lancer son programme écologique de conversion de vapeurs de peinture en énergie « verte ».


Je suis certain que vous êtes nombreux à avoir déjà mis les pieds dans un atelier de carrosserie et pouvez ainsi confirmer l'odeur nauséabonde de produits chimiques qui imprègne l'air, dégagée surtout par des COV potentiellement nocifs.

Bon, vous n'en reconnaissez peut-être pas le nom, ces composés organiques volatils, mais vous les avez sûrement déjà flairés, et l'idée qu'ils s'échappent régulièrement dans l'atmosphère vous dérange probablement autant que moi.

Ford a toutefois trouvé une solution qui non seulement élimine ces odieux produits de l'air ambiant, mais les convertit également en une source d'énergie qui peut servir à produire de l'électricité. Cette énergie verte sera finalement introduite dans le système électrique de l'usine d'Oakville et contribuera à son fonctionnement.

Génial!

Le système, qui convertit déjà les émissions de l'atelier de carrosserie de l'usine en carburant exploitable, devrait réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 88 %. Il permettra également d'éliminer les émissions d'oxyde d'azote (NOx) par rapport aux technologies traditionnelles.

À plein régime, le système devrait être en mesure de produire environ 300 kilowatts d'énergie par heure, une quantité suffisante pour alimenter environ 30 foyers.

Il fait appel à plusieurs chambres de filtration et à de petites particules de carbone qui capturent les COV, produisant ainsi des vapeurs d'échappement propres. Ces particules libèrent ensuite les COV, qui sont alors transformés en carburant pour une pile à combustible. Enfin, la pile à combustible transforme les COV en électricité.