Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Démasquer un véhicule accidenté

Démasquer un véhicule accidenté

Par ,

J'aime magasiner des voitures d'occasion pour le plaisir. En fait, nous sommes plusieurs au bureau à consulter presque religieusement les petites annonces sur Internet, souvent à la recherche de bolides cool tels que l'Acura Integra, la Volkswagen GTI, la Dodge Omni GLH ou la Saab 9-3 Viggen.

Ce que j'aime le plus, c'est d'analyser les photos pour tenter de repérer des signes que le véhicule a déjà subi un accident ou été repeint.

Photo: Sébastien D'Amour

Parfois, c'est très évident. Le meilleur exemple? L'aile et la portière ne sont pas tout à fait de la même couleur (on le remarque surtout quand le véhicule adopte une couleur pâle, genre beige ou argent). Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai démasqué une Integra supposément avec sa peinture d'origine. Suffit de regarder les ombres.

Évidemment, une voiture argent dont le dessous du capot est rouge cache bien mal son jeu...

Deuxième indice : l'écart entre les panneaux. S'il n'est pas constant, c'est signe que le véhicule a encaissé un choc, aucun doute là-dessus. Personne ne remplace une portière par hasard; l'écart varie parce que la portière ou le montant a été déplacé. Il en va de même pour le parechoc et les ailes, le couvercle du coffre ainsi que les panneaux de custode.

Notez que les véhicules fabriqués au cours des 20 à 25 dernières années étaient généralement bien construits et alignés à leur sortie de l'usine.

Autre bon indice : un surplus de peinture. Certains ateliers de carrosserie sont particulièrement lâches quand vient le temps de réparer des véhicules endommagés. On le voit en inspectant de près les joints en caoutchouc autour des portières, du capot, du couvercle de coffre et de la trappe du réservoir d'essence. Il peut aussi y avoir des arêtes de peinture ou des flocons qui n'ont pas d'affaire là.

Quelques-uns ne prennent même pas la peine de couvrir le système d'échappement ou la suspension lorsqu'ils appliquent une nouvelle peinture. Dans pareil cas, fuyez le véhicule comme la peste.

Pour ce qui est des impacts, pensez à scruter attentivement les charnières. Si vous voyez des traces de frottement ou des égratignures, la portière est mal alignée, probablement à la suite d'une collision. Idem pour un loquet de capot auquel on doit appliquer une force excessive pour le refermer.

Ensuite, soulevez le tapis au fond du coffre. Dans la plupart des véhicules modernes, on retrouve une certaine quantité de matériau isolant pour couper le bruit extérieur. Si celui-ci est gravement fissuré ou encore si le plancher est déformé, le véhicule a déjà été frappé par-derrière. Même chose pour le carton ou le panneau de plastique qui repose sur le pneu de secours (s'il y a lieu).

Un coup d'œil sous le capot peut également s'avérer très révélateur... à condition de savoir ce qu'on cherche. Si le véhicule a déjà subi un accident, vous risquez fort d'apercevoir des déformations et des déviations anormales.

Enfin, n'oubliez pas la plaque de licence. Dans la plupart des provinces, elles respectent une suite logique, ce qui permet de deviner à peu près leur année de production. Donc, méfiez-vous si vous voyez une plaque récente sur un vieux véhicule, même si son propriétaire jure qu'il l'a bien entretenu depuis le début.

Il existe d'autres signes qu'un véhicule a subi un accident ou un mauvais traitement. Chose certaine, rien ne remplace une inspection complète par un professionnel. N'hésitez pas à consulter notre Guide d'achat d'un véhicule d'occasion pour vous éclairer.