Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Interview de Bruno Spengler

DTM: Interview de Bruno Spengler

Par ,

Bruno Spengler (Mercedes Classe C) a répondu aux questions d'Auto123.com, après ses quatre journées d'essais collectives à Valencia.

Auto123 : Les résultats de ces quatre journées d'essais collectifs, avec trois journées dominées par des voitures de spécification 2008, reflètent-elles la hiérarchie actuelle ?

Bruno Spengler :
Complètement. Les voitures 2008 constitueront une sérieuse menace pour nous. Il n'y avait déjà pas beaucoup de différence à la base par rapport à nos voitures 2009, et l'allègement des " anciennes " voitures  va compliquer les choses encore davantage pour nous, pilotes officiels, qui n'avons pu en revanche bénéficier d'aucune évolution sur nos voitures.

Les résultats de Valencia ne sont pas une surprise, même s'ils ne sont pas forcément significatifs, ils dépendent du programme de test suivi par chaque pilote. Certains ont travaillé sur les réglages de course, d'autres pour les qualifications, avec plus ou moins d'essence.

De plus, la piste de Valencia a la particularité de changer beaucoup au fil de la journée, il y a beaucoup de vent, et même du sable. Tout dépend vraiment du moment où vous prenez la piste, quand vous mettez vos pneus neufs, etc.

Mais les anciennes voitures sont vraiment compétitives, il n'y a pas de doute. D'autant que l'on retrouve bon nombre de pilotes de calibre à leur volant.

Auto123.com : Le changement de réglementation, avec le poids minimal rabaissé pour les anciennes voitures, vous satisfont-elles ?

Bruno Spengler :
C'est une bonne chose pour le DTM. C'est bon pour le spectacle, pour les spectateurs, cela va être très serré. Et puis, nous utiliserons les mêmes voitures que l'an passé, alors tous les pilotes et les équipes connaissent déjà leur voiture par cœur.

Auto123.com : Le développement des voitures ayant été gelé depuis septembre 2009, sur quoi porte le travail de réglages lors de ces tests de pré saison ?

Bruno Spengler :
Effectivement, nous ne pouvons pas toucher à grand-chose sur les voitures, pas question de toucher à l'aérodynamique par exemple, puisque c'est interdit depuis l'an passé.

Plus que du développement, il s'agissait-là de trouver quelques petits ajustements, et surtout de préparer la course et les qualifications de la course que nous disputerons à Valencia cette saison.

Auto123.com : En quoi a consisté votre propre programme d'essais lors de ces quatre jours ?

Bruno Spengler :
Il y a eu un peu de tout cette semaine. Des longs runs en vue de la course, mais aussi un travail qui s'est davantage focalisé sur les qualifications.

Pour ma part, tout s'est bien passé, nous avons suivi notre programme sans rencontrer de problème particulier.

Auto123.com : Un dernier mot sur cette piste de Valencia, que le DTM découvrira cette saison ?

Bruno Spengler :
Je la connaissais déjà pour l'avoir pratiqué en F3 Euroseries, mais cela remontait à 2004, il fallait donc que je reprenne mes marques au volant d'une voiture DTM.

J'ai retrouvé la piste avec plaisir durant ces quatre journées. C'est un beau circuit, mais il sera très difficile de dépasser…