Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Subaru WRX STI 2019: un plaisir brute!

Le premier contact, avant d’embarquer dans la version STI de la WRX est tout de même impressionnant : un look « musclé » avec des ailes bombées, un coffre moteur avec une grosse prise d’air, une jupe de pare-chocs avant aérodynamique, de bonnes prises d’air à chaque extrémité, des jupes latérales et un immense aileron arrière qui surplombe le coffre et un diffuseur arrière aussi.

Il y a bien sur beaucoup d’autres détails esthétiques qui sont présents avec cette version comme les pinces des freins Brembo de couleur jaune fluo et plusieurs logos « STI» en rouge stylisés.

Tous ces éléments contribuent à nous faire comprendre que cette voiture est une vraie sportive pour les fervents à la recherche de sensations fortes et de performance.

Alors qu'une toute nouvelle Impreza utilisant la nouvelle architecture de plate-forme mondiale de Subaru a été lancée en 2017, les modèles WRX et STI respectent toujours l'architecture de la génération précédente d'Impreza.

Photo : P.Facchin

Mais la vraie raison pour laquelle on achète ce genre de véhicule n’est pas tant pour sa beauté extérieure mais plutôt pour ses performances et son comportement sportif.

À partir des premiers tours du moteur, le sourd vrombissement nous fait prendre acte que nous sommes dans un modèle authentiquement sportif. Le bruit est tellement sourd que tout semble trembler autour de la voiture. Ce bruit sourd se transforme rapidement, en accélérant, et on dirait qu’il n’y a pas de limites à sa puissance.

À l’intérieur
On est très bien assis dans l’Impreza WRX STI sur des sièges qui ont un excellent support latéral avec une finition en Ultrasuède noir et des insertions de cuir rouge. Ils sont réglables à souhait et sont très confortables.

Le système audio harman/kardon n’a rien d’éclatant, surtout que le bruit intérieur est assez élevé. Il faut aller vers la version SPORT-TECH pour avoir le système Harmon/Kardon avec amplificateur de 320 watts, haut de gamme à 9 haut-parleurs qui serait certainement mieux adapté pour compenser le niveau sonore élevé de la cabine.

Photo : P.Facchin

Le nouvel écran tactile de sept pouces de Subaru a été intégré à cet ancien tableau de bord, ce qui est une bonne chose: il est lumineux, rapide et intuitif avec un système d’infodivertissement complet; Apple CarPlay, Android Auto, interface de contrôle iPod et deux prises USB entre autres. La connexion Bluetooth avec le téléphone cellulaire se fait sans complications.

C’est bien clair qu’en achetant une STI, on ne s’attend pas à ce que le bruit de la cabine soit comme dans un sanctuaire, mais plutôt sportif dans le sens qu’on veut entendre le son de la performance. Par contre, il y a des limites et le bruit à l’intérieur de la cabine peut être excessif et fastidieux, même désagréable pour beaucoup, et ce même par rapport à d’autres compacts sportives.

Pour les passionnés de performances, dans la portion centrale du tableau de bord il y a un écran indicateur, qu’on peut configurer selon nos préférences et qui contient un indicateur pour nous informer sur le pourcentage de pression à laquelle on roule ainsi que le nombre de « G » en accélération.

Photo : P.Facchin

La bête sous le capot
Sous le capot, on retrouve le traditionnel moteur boxeur Subaru à haut rendement, 4 cylindres opposés horizontalement de 2,5 litres (DACT), 16 soupapes avec turbocompresseur haute pression qui nous fournit 310 ch à 6000tr/min et un couple de 290 lb-pi à 4000-5200 tr/min.

Cette nouvelle édition de la WRX STI est dotée d’un différentiel central multimode sur demande (DCCD) qui régule selon les besoins le couple livré par l’intermédiaire du système TI symétrique à prise constante. On y retrouve aussi des technologies comme le système actif d’orientation du couple et le VDC Subaru afin d’améliorer les prestations, ainsi que le système amélioré SI-DRIVE qui nous confère une maitrise accrue.

La conduite peut parfois être « brutale » tellement la pédale droite est sensible. La puissance est instantanée et la transmission manuelle à six rapports rapprochés est très pratique.

Le problème est que conduire le WRX STI en douceur est un vrai défi. Le dosage entre l’accélérateur et la pédale de friction nous force à être concentré et un recalibrage de votre style de conduite sera nécessaire pour bien faire les choses. Vous ne pouvez pas vous dépêcher de passer à la vitesse supérieure, il faut attendre que le régime baisse ou vous allez subir quelques petites secousses.

Photo : P.Facchin

Les conducteurs peu habitués aux voitures de sport trouveront la WRX STI rigide, mais elle est en fait bien amortie et confortable pour sa classe. Autant les sièges avant que ceux à l’arrière peuvent accommoder une grande proportion de la population. Le coffre arrière est volumineux et peut facilement transporter des bagages ou équipements sportifs.

Il y a peu de berlines qui ont un appétit pour le plaisir de la route comme celle-ci. Pour la STI, les virages sont comme une ligne droite qui se prend avec une assurance sans faille, la direction est précise et donne des bonnes sensations au pilote. L'entraînement intelligent AWD et la vectorisation du couple vous accompagnent à tout moment.

Les pneus Yokohama Advan Sport V105 245/35 R19 89W sur des jantes de 19 pouces offrent également beaucoup d’adhérence. Le positionnement des pédales bien configuré pour des changements de vitesse « talon et pointe », et des freins Brembo puissants  vous prédisposent pour une recette qui va vous donner de grands sourires surtout si vous avez la chance d’aller en piste.

Il y a cependant quelques lacunes qui seraient faciles à régler. À près de 50 000 $ on s’attend à ce que certaines options soient standard comme le volant chauffant, mais non. Aussi, le placement des commandes pour les sièges chauffants sont placés très loin en arrière sur la console centrale, ce qui les rend plus difficile d’accès et même difficile à repérer. C’est dommage que la version SPORT n’ait aucune mémorisation pour le siège du conducteur.

La Subaru WRX/STI n’est pas faite pour ceux qui aiment une conduite docile même si on peut se balader à des vitesses tout à fait « réglementaires » avec ce bolide inspiré des voitures de rally. Si vous êtes à la recherche de sensations fortes, vous serez servi à souhaits avec la STI.

Retour à la page d'accueil