Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Êtes-vous certain de vouloir acheter le numéro un?

Êtes-vous certain de vouloir acheter le numéro un?

Par ,

Grâce à l'approche de la société que les économistes aiment appeler « le gagnant rafle tout », plusieurs consommateurs Nord-Américains ont une tendance à voir les choses se situant en tête de classement comme étant les seuls méritants d'être achetées.

Cela est vrai même si le processus d'adjudication responsable pour ce classement est erroné et/ou les autres candidats terminent à une demie-seconde ou un quart de mètre derrière le « gagnant ». S'il ne porte pas la médaille d'or, ces gens croient qu'on ne devrait pas les acheter.

Je suppose que s'approprier de ces produits peut vous aider à regagner un certain niveau d'estime de soi en impressionnant vos amis qui sont également atteints d'insécurité, et il pourrait y avoir un cas où une telle attitude peut réellement vous procurer un bénéfice véritable, bien que je ne peux immédiatement en identifier un.

Mais en réalité, dans une société hautement compétitive, acheter seulement les items qui sont « numéro un » constitue en fait une erreur fiscale.

Pour vous donner un exemple, permettez-nous de considérer le marché des minifourgonnettes en Amérique du Nord, où l'Honda Odyssey reçoit le plus d'accolades de la part des journalistes automobiles comme étant le véhicule numéro un dans le segment. En grande partie, mes collègues ont tendance à lancer ce statut à l'Odyssey parce qu'ils sont impressionnés par sa dynamique lorsqu'elle est conduite de façon agressive.

Ceci en dit long sur mes collègues, qui sont presque tous des hommes, malgré que vous l'aurez probablement déjà deviné lorsque j'ai mentionné à quel point ils ont aimé les « dynamiques de l'Odyssey lorsque conduite agressivement. »

Il est possible que dans le petit univers tordu des chroniqueurs mâles, les gens achètent des minifourgonnettes pour leur conduite dynamique. Dans la vraie vie, par contre, la vaste majorité de ces véhicules extrêmement prosaïques ont tendance à se spécialiser dans le transport des enfants et les choses dont ils ont besoin (épicerie, équipement de hockey, instruments de musique, équipiers de soccer, et j'en passe) autour du carrousel constant de la vie moderne. La dynamique de conduite n'y prend pas une très grande place.

Mais parce que tant de gens sont toujours en quête de certains conseils de rester en avant du reste, les recommandations de mes collègues ont procuré à l'Odyssey un plus grand succès qu'elle aurait dû connaître, et--attention aux lecteurs, un message cité venant du tribord--coûte beaucoup d'argent aux acheteurs dont ils n'ont pas besoin de débourser.

L'attitude que le gagnant rafle tout fait en sorte que les prix du modèle « numéro un » demeurent élevés, parce que la compagnie a tellement de moutons prêts, euh je veux dire de consommateurs prêts à payer le gros prix pour leur produit.

En même temps, bien sûr, les véhicules qui n'ont pas mérité le classement arbitraire et discutable de « numéro un » demeurent stationnés dans la cour des concessionnaires, affichant de gros rabais sur leurs étiquettes.

S'il vous plaît, ne vous faites pas l'idée que ces véhicules ne reçoivent pas autant d'attention que l'Odyssey par manque de mérite, parce que cela ne pourrait être plus loin de la réalité. Effectivement, il n'y a pas vraiment de minifourgonnette sur le marché qui ne mérite pas d'être acheté.