Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Excès de vitesse : un juge ordonne à un chauffard de vendre sa BMW 440i

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

En Allemagne, c’est connu, il est permis de rouler à tombeau ouvert sur certaines portions de l’Autobahn. Le plaisir pour ceux qui aiment la vitesse et les voitures capables de leur en donner.

Cependant, le pays dispose de règles et de réglementations strictes sur la façon dont ses citoyens doivent se comporter sur la route. Un homme qui aurait récemment enfreint ces règles et fui la police l’a appris à ses dépens, comme nous l’apprend le site Carscoops.

L’homme en question est un jeune de 23 ans originaire de Ludwigsburg, en Allemagne, une ville située à environ 12 kilomètres au nord de Stuttgart. Ce dernier aurait été surpris à faire des « shows de boucane » dans un endroit de la ville, en avril. Il a pris la fuite lorsque la police est arrivée sur les lieux. Les agents affirment qu’il a atteint des vitesses supérieures à 100 km/h en milieu urbain, tout en ignorant les feux rouges, en roulant même sur un trottoir.

Selon les informations partagées par le journal local Stuttgarter Nachrichten, la police a eu du mal à suivre le rythme de sa BMW. L’officier qui a répondu à l’appel aurait déclaré : « J’ai tiré le maximum de notre voiture de police et de ses 192 chevaux et je n’ai pas pu le suivre. J’ai abandonné sur la Marienstrasse, car je ne pouvais rouler 120 km/h de manière responsable. »

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

BMW 440i 2021, trois quarts arrière
Photo : BMW
BMW 440i 2021, trois quarts arrière

Le jeune homme a ensuite été arrêté dans la cour d’une caserne de pompiers. Il a affirmé avoir eu une sorte de « crampe au cerveau » lorsqu’il a vu la police pour la première fois, ce qui l’a fait fuir. Il a noté que lorsqu’il a fini par s’arrêter, il s’est calmé et que lorsque la police est arrivée, il avait déjà ses papiers en main pour les autorités.  

Devant le tribunal, le fautif a nié avoir roulé sur des trottoirs et ignoré des feux, mais il a reconnu les accusations d’excès de vitesse. Pour sa défense, il a invoqué le stress qu’il avait subi pendant la pandémie, notamment une perte de revenus. Il a ajouté avoir paniqué lorsque la police est arrivée sur les lieux.

Le tribunal a reconnu que le jeune homme avait consulté un psychologue concernant son comportement et qu’il s’était montré « compréhensif et qu’il avait agi docilement » après l’incident. Cependant, la sanction infligée reste lourde.

Le type s’est vu retirer son permis pour une durée de six mois à compter de la date du prononcé de la peine. Le propriétaire s’est également vu donner trois mois pour vendre sa BMW 440i et verser à l’État 7000 euros du produit de la vente sous forme d’amende. S’il ne vend pas son véhicule, celui-ci lui sera confisqué.

La juge Anne Bollacher a noté que l’individu aurait pu blesser gravement des piétons en prenant la fuite, déclarant qu’« une voiture rapide n’est pas un jouet, mais devient une arme » dans de telles circonstances.

Le jeune homme apprendra-t-il de son erreur ? Seul l’avenir le dira, mais voilà le genre de peine qui a tendance à faire réfléchir.

Aimeriez-vous voir ce genre de sentences prononcées au Canada ?