Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Alain Prost trouve que les pilotes sont déconnectés du risque

F1: Alain Prost trouve que les pilotes sont déconnectés du risque

Par ,

D'après GMM

Le quadruple champion du monde français admet s'être amusé devant sa télévision lors des récents grands prix.

Alain Prost explique que lorsqu'il a repris le volant de sa Renault de 1983 récemment, le contraste avec les courses actuelles est devenu flagrant.

« Je me demande si maintenant les pilotes ne sont pas trop déconnectés du risque », lance le pilote au journal français L'Equipe.

Il ajoute : « En Belgique et en Italie, ils ont pris des risques à des endroits étranges. Lorsque Webber a dépassé Alonso à Spa... franchement. Et puis aussi Vettel à Monza, avec deux roues dans l'herbe. On peut le faire neuf fois peut-être, mais la dixième... J'aimerais les voir piloter ma voiture de 1983, juste pour qu'ils réalisent ce qu'ils font ».

Alain Prost à bord de la Renault RE40 de 1983. (Photo: WRI2)
Alain Prost à bord de la Renault RE40 de 1983. (Photo: WRI2)

L'ancien propriétaire de l'écurie qui portait son nom poursuit qu'il serait « très frustré » s'il était pilote à l'époque actuelle.

« Le pilote a toujours été important mais ce n'est plus le cas maintenant. On le voit dans les écarts entre les coéquipiers, il y a un dixième maintenant, alors que dans le passé, ça pouvait être une seconde, voire deux », analyse Alain Prost.

L'ancien pilote s'est aussi montré très critique quant au retour de Michael Schumacher en F1, « Si l'objectif était de devenir champion du monde, c'est ridicule. Si à la place, il avait juste annoncé qu'il voulait aider Mercedes et Rosberg, alors ça aurait pris une tournure plus noble ».