Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Emerson Fittipaldi dit que l'absence de consignes lui a coûté le titre en 1973

F1: Emerson Fittipaldi dit que l'absence de consignes lui a coûté le titre en 1973

Par ,

Deux fois champion du monde de Formule 1, le Brésilien Emerson Fittipaldi rédige un blogue mensuel exclusif sur le site web officiel de l’écurie McLaren. Dans son dernier texte, il affirme avoir perdu le titre en 1973 quand l’écurie Lotus n’a pas émis de consignes d’équipe.

Voici ce qu’il a raconté.

« Lors du déroulement de la saison 1973, j’ai commencé à subir des pannes mécaniques et des soucis de fiabilité que je n’avais jamais connu la saison précédente. J’ai compté beaucoup de points au cours des six premiers Grands Prix de la saison 73, mais je n’en ai compté qu’un seul au cours des six suivants. C’était une situation très frustrante. Mais en dépit de mes mauvais résultats, je me suis présenté à Monza (au Grand Prix d’Italie) avec une chance mathématique de doubler Jackie Stewart, pilote numéro un de l’écurie Tyrrell, au classement. Mon coéquipier chez Lotus, Ronnie Peterson, n’avait aucune chance au titre ».

F1 Emerson Fittipaldi Lotus 1973 Jackie Stewart Tyrrell Belgium
Emerson Fittipaldi (Lotus) devant Jackie Stewart (Tyrrell) en Belgique, en 1973. (Photo: WRi2)

« Nous avons alors conclu un pacte. Si je menais la course à 15 tours de l’arrivée, et que Ronnie était deuxième, il ne tenterait pas de me doubler. Mais si Ronnie menait la course à 15 tours de l’arrivée, et que j’étais second, alors Colin Chapman, patron de l’écurie Lotus, passerait un panneau pour indiquer à Ronnie de me laisser passer afin de conserver mes chances au championnat ».

« Ronnie s’est qualifié en pôle position et a pris la commande de la course. J’ai pris le départ depuis la quatrième place, et j’ai réussi à doubler les adversaires et à rouler en seconde place derrière lui. Quand nous sommes parvenus à 15 tours de l’arrivée, je m’attendais à ce que Colin donne le signal à Ronnie de me laisser le doubler. Mais il ne l’a pas fait. J’ai donc piloté à l’extrême limite, j’ai poussé au maximum et j’ai rattrapé Ronnie. Nous avons alors piloté à fond pour la victoire ».

« Ronnie était un garçon fantastique. Je ne lui reproche pas de ne pas m’avoir laissé passer, car Colin ne lui a jamais passé le panneau lui demandant de le faire. J’ai donc terminé la course en seconde place, moins d’une seconde derrière Ronnie. Jackie (Stewart) a terminé au quatrième rang, à plus de 30 secondes de nous, mais il a finalement compté suffisamment de points pour être sacré champion du monde. C’était ridicule. J’étais tellement en furie contre Colin que cet après-midi-là, j’ai décidé de quitter Lotus à la fin de la saison », d’écrire Emerson Fittipaldi dans son blogue McLaren.

F1 Brazil 2010 Sir Jackie Stewart Emerson Fittipaldi
Sir Jackie Stewart et Emerson Fittipaldi au Brésil, en 2010. (Photo: WRi2)