Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Felipe Massa pense que Jenson Button plie sous la pression

F1: Felipe Massa pense que Jenson Button plie sous la pression

Par ,

D'après GMM

Felipe Massa, vice-champion du monde 2008, croit que Jenson Button a du mal à gérer la pression d'être en tête du championnat 2009.

Le brésilien se remet de son accident à la tête survenu en qualification du grand prix de Hongrie cet été, il suit bien évidemment le championnat du monde 2009 depuis sa maison à Sao Paulo et s'exprime sur le meneur du championnat du monde qui perd de plus en plus de points.

Depuis le grand prix d'Angleterre à la mi-juin, Jenson Button accumule les contre-performances alors qu'il avait entamé la saison avec cinq succès d'affilée. Felipe Massa pense que le pilote britannique a du mal à gérer la pression de son co-équipier ainsi que du retour en forme des Red Bull.

"Au début de la saison, tout allait bien, tout était facile (pour Button). Mais maintenant que les courses sont serrées, c'est plus difficile. Je crois que la pression a un gros impact sur son mental et il va devoir mieux la gérer. S'il n'arrive pas à faire face, il perdra le championnat," déclare Felipe Massa au journal britannique The Guardian.

Après avoir perdu le championnat l'an dernier pour un seul point face à Lewis Hamilton, lors d'un grand prix du Brésil halletant, Felipe Massa espère qu'un autre brésilien remportera le championnat 2009.

"Regardez-moi - je suis arrivé au Brésil avec 6 points de retard sur Lewis (Hamilton) et j'ai presque remporté le championnat. Rubens (Barrichello) a 5 courses pour rattraper 16 points. Tout est possible. Mais ça dépendra de Jenson (Button). S'il continue ainsi, cela va aider Rubens. À mon avis, les mauvais résultats de Jenson sont dûs à la pression, c'est la seule raison," ajoute Felipe Massa.

"En début de saison, il était pratiquement une demi-seconde plus rapide que les autres équipes. Il a gagné facilement sans pression. C'est totalement différent que de se battre pour un titre de champion du monde. Il fait face maintenant à cette pression," conclut le brésilien convalescent.