Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le choix de Nick Heidfeld allait de soi selon son patron

F1: Le choix de Nick Heidfeld allait de soi selon son patron

Par ,

Le patron de l’écurie Renault Éric Boullier a affirmé que le choix de l’embauche de Nick Heidfeld allait de soi pour remplacer Robert Kubica.

Heidfeld a rapidement fait sa marque comme meneur chez Renault en apportant une expérience certaine au sein de l’équipe. En fait, son rôle est venu comme une seconde nature.

« J’étais surpris qu’il soit si à l’aise si vite comme meneur de l’équipe. J’aurais pu comprendre que ça lui prenne un certain temps », a déclaré Boullier.

« Quand il faisait des essais à Jerez, j’écoutais la radio et il parlait à ses ingénieurs de façon tellement constructive que j’étais déjà à moitié convaincu qu’il avait sa place à bord, » a-t-il ajouté.

Les qualités de communicateur et de bon technicien d’Heidfeld ont certainement joué en sa faveur, surtout lorsqu’est venu le temps de décider s’il valait mieux confier le volant à un des jeunes pilotes d’essais.

« Ça aurait été une erreur stupide de confier le développement de cette voiture – et la pression que ce rôle suscite – à un de nos jeunes pilotes.

« Si l’accident [de Robert] était survenu plus tard dans la saison, peut-être aurions-nous décidé de confier le volant à un de nos jeunes, mais pas à un stade si précaire de la saison », a expliqué le patron de l’équipe.

Boullier a également révélé que Robert Kubica avait été consulté à son réveil, à l’hôpital, après son opération, à savoir quels pilotes pourraient le remplacer.

« C’était très tôt. Il venait tout juste d’être réveillé de son coma. Gerard [Lopez] et moi lui avons tout de même demandé son avis et il a évoqué deux noms : Nick [Heidfeld] et [Vitantonio] Liuzzi. »