Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le légendaire Mauro Forghieri juge le DRS ''ridicule''

F1: Le légendaire Mauro Forghieri juge le DRS ''ridicule''

Par ,

D'après GMM

Le concepteur légendaire de Ferrari, Mauro Forghieri, propose des pistes pour pimenter la Formule 1.

Alors que les audiences de télévision sont en baisse, le blâme se porte surtout sur les nouvelles règlementations portant sur la motorisation, plus petite et moins bruyante que les V8 précédents.

Figure de proue de Ferrari des années 60 aux années 80, Mauro Forghieri soutient la nouvelle ère hybride.

« Tous les constructeurs veulent des hybrides, et je pense que c'est bon car il y a besoin de 70 % du carburant, ou même moins, pour la même distance, par rapport à avant », commente l'Italien dans motorline.cc.

« Là où je ne peux être d'accord avec la FIA, c'est avec le suivi de la consommation tour après tour. À mon avis très personnel, la Formule 1 est une démonstration de puissance, cette règle est inacceptable d'un point de vue sportif », d'ajouter le concepteur de la légendaire série 312 T qui a permis à Niki Lauda de décrocher ses premiers titres.

F1 Niki Lauda Carlos Reutemann Mauro Forghieri Maranello 1977
Niki Lauda, Carlos Reutemann et Mauro Forghieri, Maranello, 1977. (Photo: WRi2)

Sans surprise, Mauro Forghieri n'est pas un fan de l'aide au dépassement, appelé « DRS », qui est aussi dénoncé par d'autres puristes de la F1.

« Supprimez ce DRS. Le DRS est ri-di-cu-le », de s'exclamer l'ingénieur italien.

« Je déteste l'ensemble aérodynamique des voitures actuelles. Je ne comprends pas pourquoi elle n'est pas réduite afin de permettre les dépassements normaux, sans DRS. Si l'adversaire est à moins d'une seconde derrière, il va regarder son poursuivant le dépasser, ce n'est pas correct. Un champion du monde doit être capable de dépasser son adversaire sans aide, sinon il n'est pas champion du monde à mes yeux », d'insister Mauro Forghieri.

L'Italien suggère un changement qui permettrait d'améliorer la course dans les zones de freinage.

« Combien de voitures de série utilisent des disques en carbone ? Alors pourquoi les utiliser en Formule 1 ? Si la Formule 1 utilisait des disques normaux, les distances de freinage seraient doublées et les dépassements seraient bien plus faciles », de commenter Mauro Forghieri.