Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le patron de Mercedes AMG dit qu'il ne faut pas changer les règles

F1: Le patron de Mercedes AMG dit qu'il ne faut pas changer les règles

Par ,

Le Britannique Paddy Lowe, patron de l’écurie Mercedes AMG, a affirmé qu’il n’y avait aucun besoin de changer ou de modifier les règlements techniques actuels de la Formule 1.

Lowe a donc répondu aux plaintes formulées par les directeurs d’au moins deux autres écuries de F1 (qui ne gagnent plus, faut-il le souligner) qui prétendent que les règlements doivent être changés, et le plus rapidement possible.

Un d’eux a d’ailleurs déclaré en public que cette règlementation de consommation de carburant avait métamorphosé ses pilotes en « chauffeurs de taxis ».

Lowe dit comprendre que les écuries rivales désirent voir les règles changer, mais il précise que ce serait tout à fait irréaliste.

Certains patrons affirment qu’il faut augmenter la quantité d’essence embarquée dans la voiture ; de la faire passer de 100 à 110kg.

« Quelqu’un s’est-il rendu compte qu’il est impossible d’engouffrer 110kg de carburant dans une voiture actuelle ? », de rétorquer Lowe à Sky Sports F1.

D’autres dirigeants ont plutôt suggéré de réduire la distance des courses.

« Pouvez-vous imaginer vendre un tel concept au public de la F1 ? En fait, ça serait comme si on réduisait la distance du marathon de 42 à 40km parce les gens ne sont plus vraiment en bonne condition physique aujourd’hui. Ce n’est réellement pas le bon message à faire passer », de préciser Lowe.

Ce dernier ajoute : « À Bahreïn, les gars (Lewis Hamilton et Nico Rosberg) se sont battus du début à la fin dans des conditions de consommation tout à fait normales de carburant ».

Pire, Lowe voudrait plutôt voir la F1 imposer des règles encore plus sévères.

« La F1 sert à développer de nouvelles technologies ; à pousser au maximum les recherches afin d’atteindre des objectifs », de dire Lowe.

« La nature même de la F1 est de servir de banc d’essais aux technologies innovatrices. L’an prochain, je crois que nous devrions n’utiliser que 95kg d’essence pour parcourir la distance d’un Grand Prix ».