Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les grandes écuries proposent de limiter les essais du vendredi

F1: Les grandes écuries proposent de limiter les essais du vendredi

Par ,

D’après GMM

Le format des grands prix pourrait être modifié en vue de la saison 2015 de F1.

Le paddock a appris vendredi à Montréal que le Groupe Stratégique a déjà approuvé la diminution des essais du vendredi, une initiative qui servirait à réduire les coûts.

Le plan prévoit de supprimer carrément les activités médiatiques habituelles du jeudi, et de réduire le temps de pratique vendredi à une seule séance de 90 minutes en après-midi.

« Je pense que le plus sage serait de réduire la charge imposée aux voitures pendant un weekend et de réduire la consommation de pièces, surtout d’unités de puissance, qui coûtent le plus cher aux équipes », explique Paddy Lowe de Mercedes.

Il ne manque donc plus que l’approbation de la FIA, mais la BBC note que Jean Todt et Bernie Ecclestone se sont déjà dits en faveur de l’idée.

Sauf que les petites écuries, elles, semblent vouloir s’opposer au projet.

« Force India trouve que ce n’est pas une façon de réduire les coûts », fait valoir Andy Green, le directeur technique de l’écurie basée à Silverstone.

Green pense même que les essais du vendredi sont une source de revenus, étant donné qu’ils permettent de faire rouler des jeunes pilotes, qui amènent les commanditaires.

Felipe Massa, Kevin Magnussen, Sebastian Vettel
Photo: WRi2

« Si nous perdons les essais du vendredi, nous perdons cette source de revenus et ce serait une perte importante. »

Chez Sauber, Giampaolo Dall’ara ajoute que le temps de piste en tant que tel est très précieux aux yeux des petites écuries parce que celles-ci ne jouissent pas des mêmes avantages avec les simulateurs que les grandes écuries.

« Nous sommes beaucoup plus limitées dans ce que nous pouvons faire avec les simulateurs, alors ce temps de piste est crucial pour nous », explique-t-il.

Les médias aussi semblent peu favorables au projet.

Michael Schmidt, d’Auto Motor und Sport, écrit que les grandes écuries ne devraient pas prendre l’initiative pour réduire les coûts en F1, car « elles ne veulent même pas que les coûts diminuent ».

La diminution des essais du vendredi, avance Schmidt, ne réduira pas par exemple le prix de la facture pour les moteurs des petites écuries, et la disparition de la journée du jeudi fera perdre de l’argent aux commanditaires.

Mais Lowe répond que rien n’est encore décidé : « C’est une suggestion. Il reste encore un mois pour décider des détails. Et si les équipes ne sont pas d’accord, alors nous n’irons pas de l’avant avec le projet. »