Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Lotus confirme avoir connu plusieurs soucis techniques en Inde

F1: Lotus confirme avoir connu plusieurs soucis techniques en Inde

Par ,

L’écurie de Formule 1 Lotus a confirmé mardi avoir vécu plusieurs soucis techniques sur les E21 de Kimi Räikkönen et de Romain Grosjean durant le déroulement du Grand Prix d’Inde dimanche dernier.

« Nous avons essayé quelque chose de différent avec une stratégie à un seul arrêt et ça n’a pas fonctionné » de dire Räikkönen dans un communiqué de presse de Lotus.

« J’ai eu des ennuis de freins durant toute la course et ils ont surchauffé. Ça a empiré quand j’étais dans le trafic et je n’ai jamais été capable de doubler d’autres voitures », a-t-il ajouté.

On apprend aussi que le moteur Renault de la voiture de Grosjean n’était pas à son meilleur, et que le Français a dû le ménager jusqu’au damier.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec Renault Sport. Le problème que nous avons connu en Inde semble être une répétition de celui vécu à Singapour quand une fuite d’air a causé une baisse de pression dans le système de rappel pneumatique des soupapes », a expliqué Alan Permane, ingénieur des opérations chez Lotus.

« Heureusement, nous savons exactement ce qu’il faut faire pour résoudre le problème. Et le moteur de Romain a été réparé de la même façon que celui utilisé à Singapour. Notre partenaire motoriste vérifie actuellement chaque moteur envoyé à Abu Dhabi afin de s’assurer que ce problème ne réapparaisse pas ce weekend », de dire Permane.

F1 Lotus Renault Kimi
Photo: WRi2

Patron de l’écurie, Éric Boullier a indiqué que les mots durs employés lors des conversations radios en Inde étaient la conséquence de la pression que subissait l’équipe.

« Romain était plus rapide que Kimi de deux secondes au tour à ce moment. Ce n’était même pas une consigne d’équipe. En demandant à Kimi de laisser passer Romain, nous faisions un choix logique, car Felipe (Massa) pouvait nous voler notre place sur le podium », d’expliquer Boullier.

« Avec le recul, ce message radio aurait dû être formulé de façon moins émotive. Il régnait une forte tension dans l’équipe, causée par de nombreux ennuis techniques. Les mots employés n’étaient pas adéquats. Je sais que cela a surpris quelques personnes, et je ne peux que m’excuser de la part de l’écurie. Cela n’arrivera plus », de conclure Boullier.