Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Revue de la saison 2012 - Lotus

F1: Revue de la saison 2012 - Lotus

Par ,

Même si elle ne possède plus aucun lien avec l'écurie originale fondée par le génial Colin Chapman, celle désormais appelée Lotus F1 de Gérard Lopez a quand même remporté une victoire avec ce nom prestigieux, 25 ans après la dernière de la marque obtenue par Ayrton Senna au Grand Prix des États-Unis à Detroit en 1987.

Cette équipe passa tout près du gouffre avant le début de la saison 2011 quand son pilote vedette, Robert Kubica, faillit bien perdre la vie dans un terrible accident de rallye survenu en Italie.

Désemparée, l'écurie menée par le Français Éric Boullier devait trouver un autre leader charismatique. Étrangement, c'est le taciturne Kimi Räikkönen qui fut ce meneur. Après avoir passé deux saisons en Championnat du monde des rallyes au volant d'une Citroën, le Champion du monde 2007 trouva chaussure à son pied chez Lotus et devint vite une source d'inspiration, même s'il n'est pas vraiment du genre expansif...

Lotus F1 Team
Photo: Lotus F1 Team

L'écurie changea aussi officiellement de nom de Renault à Lotus pour cette saison. Elle termine l'année avec un total de 303 points et figure au quatrième rang du classement des constructeurs.

Kimi Räikkönen
3e au Championnat des pilotes avec 207 points
Meilleur résultat en qualification: 2e (une fois en Belgique)
Meilleur résultat en course: 1er (une fois à Abu Dhabi), 7 podiums
Aucun abandon, a terminé dans les points à 19 reprises

Romain Grosjean
8e au Championnat des pilotes avec 96 points
Meilleur résultat en qualification: 2e (une fois en Hongrie)
Meilleur résultat en course: 2e (une fois au Canada), 3 podiums
7 abandons

La Lotus E20 à moteur Renault a été une voiture de course efficace et bien conçue, mais décidément pas à l'aise en qualifications. Il semble qu'elle ait eu bien du mal à monter ses pneus en température optimale en qualifications. Par contre, avec son réservoir plein, elle fut une redoutable machine de course.

Kimi Räikkönen a terminé sur le podium à cinq reprises, incluant trois fois second. Sa première victoire a tardé un peu à venir et n'est survenue qu'en fin de saison à Abu Dhabi. En dépit du fait qu'il ait été éloigné de la F1 durant deux saisons complètes, Räikkönen a conduit de façon brillante.

F1 Kimi Raikkonen Lotus Abu Dhabi Ferrari Fernando Alonso
Victoire de Kimi Räikkönen à Abu Dhabi, devant la Ferrari de Fernando Alonso. (Photo: WRi2)

Le Finlandais a compté des points lors de 19 des 20 courses, la Chine étant son seul moment d'égarement. Il s'est fait des milliers de nouveaux fans avec ses fameuses paroles à la radio envers son équipe alors qu'il roulait vers la victoire à Abu Dhabi « Laissez-moi tranquille, je sais ce que je dois faire !! ». À ce moment-là, il a clairement démontré sa place de leader au sein de l'écurie.

Son coéquipier Romain Grosjean a lui aussi effectué un retour en F1 après avoir décroché le titre de la série GP2. Mais son manque d'expérience lui a fait commettre plusieurs erreurs de pilotage et de jugement. Il a néanmoins terminé trois fois sur le podium, mais les erreurs se sont multipliées en seconde moitié de saison jusqu'à sa terrible bourde au départ à Spa qui lui a valu une suspension d'une course.

Grosjean a récolté 76 points dans les 12 premières courses de la saison, puis, après sa suspension, il a conduit très prudemment et n'a amassé que 20 points lors des 7 courses finales. Il a quand même réussi à conserver son volant.