Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Max Mosley oublie les menaces et veut discuter avec la FOTA

F1: Max Mosley oublie les menaces et veut discuter avec la FOTA

Par ,

D'après GMM

Suite aux menaces d'un championnat rival, ce dimanche, Max Mosley a indiqué ne pas vouloir engager des procédures légales contre la FOTA, préférant discuter et trouver un arrangement.

"Il n'y aura pas d'acte judiciaire. Je pense que nous devons discuter au lieu de nous affronter," a indiqué le président de la FIA sur la grille de départ du grand prix.

Max Mosley qui n'était pas tendre avec la FOTA au début de la fin de semaine, prétend qu'il n'y a pas grand chose pour que la FIA et les équipes s'entendent.

Il invite les équipes mécontentes à "s'assoir et revoir les points bloquants".

"Les choses s'arrangent - mais cela prend du temps," explique-t-il. "Il y a huit équipes, certaines veulent s'assoir et discuter, certaines ne veulent pas. Je pense qu'elles le voudront tous à un moment."

Tout comme Martin Whitmarsh, Max Mosley pense aussi que le temps est un facteur essentiel. Le patron de McLaren explique que les préparations d'un championnat rival avancent... et qu'il sera trop tard pour reculer à la fin juillet.

"Si les choses continuent, cela affectera les écuries. La FIA ne sera pas touchée, mais les équipes le seront car cela affecte les commanditaires," déclare Max Mosley.

Bernie Ecclestone explique qu'il est satisfait des commentaires de Max Mosley.

"Si Max dit que ça avance, c'est que c'est bon," déclare le grand argentier.