Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: McLaren va-t-elle sacrifier Kevin Magnussen pour avoir Fernando Alonso ?

F1: McLaren va-t-elle sacrifier Kevin Magnussen pour avoir Fernando Alonso ?

Par ,

Adapté de GMM

Il n’y a pas de fumée sans feu. De plus en plus d’indices laissent croire que l’avenir de Fernando Alonso en Formule 1 ne se passera pas chez Ferrari…

Des sources crédibles en Espagne continuent à affirmer qu’Alonso est terriblement frustré chez Ferrari et qu’il songe sérieusement à changer d’écurie et se joindre à McLaren ou même Red Bull.

Une rumeur indique même que McLaren ferait rouler un duo d’anciens champions du monde l’an prochain : Jenson Button et Alonso, ce qui plairait énormément à son nouveau motoriste, Honda.

Ceci obligerait évidemment McLaren de se départir de Kevin Magnussen après une seule saison.

Bizarrement, le Danois déclare que son avenir n’est pas aussi assuré qu’il l’était l’été dernier.

« Ça n’aurait aucun sens [pour moi] de passer de McLaren à une plus petite écurie », de dire Magnussen au site russe f1news.ru.

« Si je n’arrive pas à réussir avec McLaren et atteindre leurs objectifs, eh bien je ne suis pas assez bon pour être un jour champion du monde tout simplement », a-t-il ajouté.

F1 Kevin Magnussen McLaren Spa-Francorchamps Fernando Alonso Ferrari
Kevin Magnussen (McLaren) à la lutte avec Fernando Alonso (Ferrari) à Spa-Francorchamps. (Photo: WRi2)

Alonso-Ferrari
En même temps, la relation entre Fernando Alonso et le nouveau patron de la Scuderia Ferrari, Marco Mattiacci, montre des signes évidents de tension.

Plusieurs reporters écrivent que Mattiacci a donné des réponses très évasives à Singapour au sujet de la place d’Alonso au sein des Rouges.

« Fernando sera-t-il avec nous en 2015 ? Pour le moment, oui », de répondre Mattiacci.

« Il possède un contrat jusqu’en 2016, mais nous sommes en discussions quant à savoir la forme que prendra notre relation ».

Le journal La Gazzetta dello Sport écrit lundi qu’Alonso a « déclaré son intention de vouloir quitter Ferrari », car des conditions relatives à sa place dans l’écurie n’ont pas été acceptées.

Ce même texte cite Mattiacci disant : « Nous devons avoir le courage d’effectuer des changements et de ne pas nous reposer sur nos lauriers. On m’a demandé de mener ces changements et tout le monde ne peut pas aimer cela ».

F1 Fernando Alonso Ferrari Singapore
Fernando Alonso, quatrième à Singapour avec Ferrari. (Photo: WRi2)

Parlant au journal espagnol Marca, Mattiacci déclare, en parlant des changements apportés à la structure de Ferrari « Je ne connais pas une seule compagnie qui peut effectuer des tels changements profonds et que tout le monde soit heureux ».

« Certaines personnes aiment ces changements et d’autres pas. Parfois, il faut avoir le courage d’effectuer et d’affronter ces changements ».

Des signes de tension entre Mattiacci et Alonso sont également apparus dans l’analyse faite du Grand Prix de Singapour.

Mattiacci a affirmé que l’écurie Ferrari avait effectué de réels progrès depuis Monza.

« Nous avions le même rythme que les Red Bull. Il est évident que la voiture a été améliorée », de dire Mattiacci.

Ce à quoi Alonso a répondu : « Mon coéquipier a terminé à 45 secondes de moi ».