Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Même Mercedes envisage de changer de pilotes d'ici 2015

F1: Même Mercedes envisage de changer de pilotes d'ici 2015

Par ,

D’après GMM

La saison des rumeurs bat son plein dans le paddock de Monza et toutes les équipes contribuent à alimenter le moulin.

Même Mercedes, qui trône au sommet de la hiérarchie, et son pilote étoile Lewis Hamilton ne sont pas à l’abri.

Le patron de l’écurie Toto Wolff avait déjà prévenu que si le Britannique et son coéquipier Nico Rosberg ne parvenaient pas à régler leurs différends, il serait forcé d’en renvoyer un des deux.

Il a répété son avertissement vendredi.

« Je parlais bien sûr d’un dernier recours, précise-t-il. Je ne pense pas que c’est quelque chose que nous allons avoir besoin de faire. »

Toto Wolff F1 Mercedes
Toto Wolff (Photo: WRI2)

Est-ce que la déclaration pourrait avoir un lien avec les négociations entre Hamilton et Mercedes, qui sont présentement au point mort ? L’écurie de Brackley tente-t-elle de dévaluer son pilote ?

En tout cas, il n’est pas difficile d’imaginer Hamilton au volant d’une autre voiture, qu’il s’agisse d’une McLaren ou même d’une Ferrari.

En effet, Fernando Alonso, comme par hasard, a rappelé jeudi qu’il s’entendait très bien avec le champion du monde 2008, malgré ce que tout le monde peut penser depuis leur époque ensemble à Woking.

« Je n’ai jamais eu de problème avec Lewis quand j’étais chez McLaren, rappelait Alonso. C’est avec l’équipe que j’avais un problème. Encore aujourd’hui, j’ai une bonne relation avec Lewis. »

Lewis Hamilton Nico Rosberg F1
Lewis Hamilton, Nico Rosberg (Photo: WRI2)

Ce ne sont que des rumeurs pour l’instant, mais il est vrai que Mercedes semble douter de sa stratégie concernant les pilotes. D’ailleurs, un spécialiste sur la question, le Dr Paolo Aversa, a commenté la situation.

« Toto Wolff réalise que le conflit interne entre Hamilton et Rosberg pourrait ouvrir la porte à Daniel Ricciardo », raconte le professeur de la Cass Business School à Londres, dans le Times.

« Les études ont prouvé que les performances diminuent lorsqu’il y a deux coqs dans la basse-cour.

« Un retour des deux semble de moins en moins probable. »