Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Mercedes doit revoir ses consignes après le refus d'Hamilton

F1: Mercedes doit revoir ses consignes après le refus d'Hamilton

Par ,

D'après GMM

La lutte interne s'intensifie entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg au sein de l'écurie Mercedes.

Victime de défaillances techniques lors des 2 dernières séances de qualifications, en retard au championnat sur son coéquipier et partant de la voie des stands, Lewis Hamilton se voyait demander à plusieurs reprises dans sa radio de laisser passer Nico Rosberg.

Comme on pouvait s'y attendre, Niki Lauda démentait toute théorie du complot de Mercedes pour faire triompher son pilote allemand en 2014.

L'équipe Mercedes justifiait la consigne d'équipe avec une nouvelle stratégie établie durant la course pour permettre à Nico Rosberg de reprendre la tête du grand prix après l'intervention de la voiture de sécurité.

Tout en admettant « une situation difficile maintenant », Toto Wolff expliquait que si Lewis Hamilton avait obéi à l'équipe, « Nico aurait pu gagner la course ».

L'écurie se retrouve dans une position délicate entre laisser ses pilotes se battre librement pour le titre et gérer des courses où finalement aucune Mercedes n'a remporté la victoire en Hongrie.

Le non-respect des consignes de Lewis Hamilton a probablement coûté la victoire à Mercedes, mais lui a fait réduire l'écart au championnat par rapport à Nico Rosberg.

F1 Lewis Hamilton Hungary Mercedes Nico Rosberg
Lewis Hamilton devant Nico Rosberg en Hongrie. (Photo: WRi2)

Le champion du monde 2008 reste certain que les dirigeants de Mercedes ont émis l'ordre « pour de bonnes raisons », mais la bagarre roue dans roue est une chose différente.

« J'étais dans la même course que lui. J'étais très très choqué que l'équipe me demande ça, pour être en mesure d'améliorer sa position. C'était un peu étrange », de confier Lewis Hamilton.

Le Britannique révélait dimanche qu'il avait repris le moral après l'incendie de sa monoplace en partageant une pizza, du chocolat et « des blagues » avec Niki Lauda.

Le légendaire Autrichien a expliqué qu'Hamilton était en droit d'ignorer les consignes d'équipe, « j'aurais fait exactement la même chose ».

« L'équipe avait un énorme stress car la course était très difficile, il n'y a pas de doute. L'ordre était inutile, mais ça a été fait », d'ajouter le président de l'équipe Mercedes.

Toto Wolff admet que Mercedes va avoir besoin « des vacances d'été » pour mettre au point une meilleure stratégie afin de gérer la bataille intense entre ses 2 pilotes.

« Ce que nous faisions en début de saison ne fonctionne plus. Nous avons certainement besoin de procéder autrement. Ça devient intense et nous devons nous asseoir pour discuter de la façon de gérer les choses », d'admettre le dirigeant de Mercedes.