Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Red Bull devrait regarder ce que Ferrari et Schumacher ont réalisé

F1: Red Bull devrait regarder ce que Ferrari et Schumacher ont réalisé

Par ,

Il y a quelque chose de bizarre à propos de ce début de saison de Formule 1. Comme ce fut le cas en 2006, il manque un homme qui a marqué 21 ans de F1 avec sept titres et 91 victoires : Michael Schumacher.

Même s’il fut loin de connaître le succès qu’il connut avec Ferrari lors de son récent retour à la compétition avec Mercedes AMG, il y avait quelque chose de rassurant à le voir de retour sur les grilles de départ. C’était comme de retrouver quelque chose de précieux qu’on avait perdu…

Et maintenant, il est parti pour de bon et c’est bien triste.

Alors qu’il ne s’est attiré aucun fan à dominer la F1 de façon outrancière comme il l’a fait entre 2000 et 2006, c’est justement cette domination qui attire le respect.

F1 Ferrari F2002 Michael Schumacher
Michael Schumacher, F2002. (Photo: Ferrari)

Au lieu de le dénigrer pour avoir rendu la F1 ennuyeuse, c’est plutôt la façon qu’il a métamorphosé l’écurie Ferrari qui doit être saluée.

Quelques semaines après la fameuse controverse « Multi-21 » de Red Bull, il est temps de revoir un peu l’image qu’a laissée Michael Schumacher. L’histoire a tendance à bien faire paraître les vainqueurs.

Il semble être peu probable que Schumacher ait attaqué son équipe comme Sebastian Vettel et Mark Webber l’aient fait après le controversé Grand Prix de Malaisie. Même s’il a commis certains gestes répréhensibles au cours de sa carrière, Schumacher n’a jamais mordu la main de ceux qui l’ont installé au sommet des records de la F1.

En fait, c’est l’attitude de Schumacher dans la défaite qui galvanisait la Scuderia Ferrari à faire le maximum. Car chacun savait qu’en cas de triomphe ou de défaite, Schumacher allait s’assurer que l’esprit d’équipe était respecté. Cette relation entre le pilote et les membres de son équipe était vraiment forte, et quand les gens sont heureux, ils donnent leur maximum.

Voilà pourquoi l’époque Ferrari/Schumacher doit être célébrée. C’étaient des moments de joie chez Ferrari et tout le monde visait un but unique. Ce niveau de perfection sera rarement vu à nouveau en Formule 1.

Si l’écurie Red Bull et Sebastian Vettel risquent de briser des records de Michael Schumacher, leur partenariat ne sera jamais comme le fut celui de Michael et Ferrari.

Il existe clairement deux équipes Red Bull : celle de Vettel, et celle de Webber. La séparation entre les deux est évidente et aussi longtemps que Red Bull Racing continuera à travailler de cette façon, elle sera loin d’atteindre la perfection de Schumacher et Ferrari du début des années 2000.

F1 Malaysia Red Bull
Doublé, sans joie, de Red Bull en Malaisie. (Photo: WRi2)