Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Red Bull Racing met la pression sur Renault

F1: Red Bull Racing met la pression sur Renault

Par ,

Christian Horner, patron de l'écurie Red Bull Racing, a prévenu son motoriste, Renault, qu'il devait résoudre le problème de pannes d'alternateurs qui a encore ruiné la course de Sebastian Vettel au Grand Prix d'Italie dimanche.

L'alternateur de la Red Bull de Vettel a lâché avec quelques tours à faire à Monza.

Sebastien Vettel Red Bull Monza 2012
Un Sebastian Vettel bien seul revient au garage Red Bull à Monza... (Photo: WRI2)

« Ce fut une course terriblement décevante. C'est la première fois depuis la Corée 2010 que nous ne comptons pas de points », a déclaré Horner.

« C'est une seconde panne d'alternateur pour Sebastian lors du même week-end. Avec Renault, il faut comprendre ce qui se passe et s'assurer que cela n'arrive plus. Cela nous a déjà coûté la victoire à Valencia et maintenant nous perdons des points ici à Monza », a-t-il ajouté.

« Nous avons changé l'alternateur sur la voiture de Sebastian hier après FP3, et malheureusement, nous avons connu la même panne aujourd'hui », de dire Cyril Dumont de Renault.

Rémi Taffin, responsable des opérations piste de Renault Sport F1, a indiqué que dans les deux cas, l'alternateur avait flanché.

« Dans les deux cas, l’alternateur a failli. Nous avons introduit une nouvelle spécification d’alternateur suite aux soucis de Valence et cru que cela résoudrait les problèmes, » de révélé Taffin.

« Nous sommes toujours à la recherche des raisons pour lesquelles la pièce a de nouveau failli ici, mais ce dont nous sommes sûrs, c’est que malgré une exploitation de l’alternateur totalement conforme aux plages prescrites, la pièce elle-même a surchauffé et coupé l’alimentation électrique. Il s’agit d’une priorité pour nous et nos fournisseurs et nous devons nous assurer d’avoir totalement circonscrit et résolu le problème avant Singapour, » de dire Taffin.

Taffin a ajouté que les pannes avaient été causées quand la température interne de l'alternateur devenait trop élevée pour qu'il parvienne à produire l'énergie électrique requise pour faire fonctionner la monoplace. Il a aussi ajouté que l'alternateur du moteur de la Lotus de Jérôme d'Ambrosio était sur le point de lâcher quand la course s'est terminée.