Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Résumé équipe par équipe (Course)

F1: Résumé équipe par équipe (Course)

Par ,

D'après GMM

FERRARI
Kimi Raikkonen a donné raison aux statistiques qui affirment que le détenteur de la pole position gagne la plupart du temps la course à Barcelone. Le top quatre à l'arrivée a toutefois été marqué par moins de six secondes d'écarts. La pole position de Raikkonen est d'autant plus impressionnante qu'on a appris en course qu'il avait moins d'essence à bord que son coéquipier - qui a terminé deuxième - Felipe Massa. Ferrari mène actuellement les deux championnats.

MCLAREN-MERCEDES
Lewis Hamilton a terminé à la troisième, mais la supériorité des Ferraris est difficile à évaluer étant donné les nombreux drapeaux jaunes qui ont caractérisé l'épreuve. « C'est encouragent de nous savoir malgré tout si prêts des Ferrari », dit Hamilton. Quant à Kovalainen, il a subi un grave accident au tour 22 et a été transporté à l'hôpital où il devrait passer la nuit.

BMW-SAUBER
Robert Kubica a une fois de plus bien fait, terminant la course à à peine une seconde de Lewis Hamilton et à moins de six secondes du vainqueur. Nick Heidfeld a quant à lui été relégué à la neuvième place à cause des drapeaux jaunes. Il a en effet dû s'arrêter alors que la ligne des puits était fermée et il s'est vu imposer une pénalité de passage aux puits qui l'a relégué très loin dans le peloton.

RED BULL-RENAULT
La cinquième place de Mark Webber a bien coïncidé avec la visite du patron Dietrich Mateschitz au Grand Prix d'Espagne. Coulthard a quant à lui connu des ennuis, lui qui est entré en collision avec Adrian Sutil et avec Timo Glock durant la course. Il a terminé à un tour des meneurs.

HONDA
La sixième place de Jenson Button confère à Honda ses premiers points de la saison 2008. Rubens Barrichello a transporté son aileron brisé durant tout un tour après être entré en collision avec Giancarlo Fisichella dans les puits. Il a finalement dû se retirer.

WILLIAMS-TOYOTA
Kazuki Nakajima termine septième, mais ses deux points auraient été ceux de son coéquipier Nico Rosberg si la FW30 de ce dernier n'avait pas volée en fumée, certainement dû à un ennui avec le moteur Toyota.

TOYOTA
Jarno Trulli aurait dû récolter trois points, mais une erreur de communications radio a poussé l'Italien à s'arrêter inutilement en fin de course... le message étant en fait destiné à son coéquipier! Trulli a ensuite accusé Coulthard d'avoir ruiné sa course en le bloquant inutilement, ce qui a endommagé son aileron avant et l'a retardé d'un tour.

FORCE INDIA- FERRARI
Giancarlo Fisichella termine dixième des treize voitures ayant rallié l'arrivée, à un tour du meneur. Sutil n'était pas à blâmer pour l'incident du premier virage qui a mené au premier des deux périodes sous voiture de sécurité. « Du bon et du mauvais », résumait simplement Mike Gascoyne.

SUPER AGURI-HONDA
Takuma Sato a terminé bon dernier et Anthony Davidson a du se retirer après qu'une pièce laissée sur la piste par la sortie de Piquet eu perforé son radiateur.

RENAULT
Fernando Alonso était, tel que prévu, très léger, mais l'Espagnol était en position de terminer cinquième lorsque son moteur - le deuxième moteur Renault à rendre l'âme durant le week-end - l'a laissé en plat. Nelson Piquet a connu une sortie de piste avant de devoir se retirer après un contact avec Sébastien Bourdais alors qu'il tentait de remonter le peloton.

TORO ROSSO-FERRARI
Sebastian Vettel a une fois de plus été impliqué dans un accident en début de course et il a ouvertement critiqué Adrian Sutil pour « une tentative de dépassement franchement trop optimiste ». Bourdais a quant à lui complété la fin de course hâtive de son équipe en refusant de prendre le blâme pour l'accident impliquant Piquet, accusant même se dernier d'avoir ruiné sa course.