Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Résumé équipe par équipe, dimanche, Monaco

F1: Résumé équipe par équipe, dimanche, Monaco

Par ,

D'après GMM

MCLAREN-MERCEDES
L'accrochage d'Hamilton avec les barrières et les puits a placé les pions d'une très bonne stratégie de course pour l'Anglais. Avec la venue en piste de la voiture de sécurité tôt en course, cette nouvelle stratégie imposée s'est avérée très payante pour Hamilton. La seconde voiture de sécurité à toutefois réduit son incroyable avance à néant et Robert Kubica et Felipe Massa l'on suivi le reste de la course durant. Hamilton est maintenant en tête du championnat, menant par trois points devant Kimi Raikkonen. Les espoirs d'une bonne course pour Kovalainen se sont quant à eux anéantis alors que des problèmes électroniques l'on empêché de quitter la grille de départ. Il a toutefois réussi à remonter le peloton et à récolter le dernier point disponible.

BMW-SAUBER
L'incroyable Robert Kubica a une fois de plus impressionné la galerie en terminant deuxième d'une course parfaite pour lui. Il a même battu Felipe Massa et mené la course à un certain moment lorsque la Ferrari a dérapé en début de course. Nick Heidfeld a continué sa descente aux enfers en principauté lui qui a dû vivre avec d'énormes dommages suite à l'impact avec Fernando Alonso qui a manqué son dépassement dans l'épingle. Heidfeld a donc terminé bon dernier, à quatre tours d'Hamilton.

FERRARI
Une course pleine d'erreurs pour l'équipe italienne signifie que Kimi Raikkonen perd la tête du championnat. Les erreurs ont commencé avant la course alors qu'un problème mécanique a empêché Raikkonen de choisir ses pneus dans les temps règlementaires, le condamnant à un passage forcé aux puits en début de course. Raikkonen a aussi été responsable de deux bris d'aileron avant : dans le premier virage et plus tard en course en accrochant le pauvre Adrian Sutil. « Une très mauvaise course pour moi. Je suis vraiment désolé pour Sutil », a dit Raikkonen. Felipe Massa, détenteur de la pôle position, a perdu sa première place à Kubica dès le premier virage. Il termine troisième et admet que l'équipe a commis quelques erreurs de stratégie également. « La vérité c'est que nous n'avons simplement pas été à la hauteur de notre talent », de conclure Stefano Domenicali.

RED BULL-RENAULT
Mark Webber a réussi à conserver son bon rythme du week-end pour terminer à moins de 15 secondes de Massa, dernier pilote sur le podium à Monaco. Il a également été très chanceux d'éviter l'hécatombe de l'épingle et de ravir la quatrième place au pauvre Adrian Sutil. Pour faire suite à son violent accident durant les qualifications d'hier, David Coulthard a quant à lui lancé sa RB4 dans les barrières à l'entrée du Casino.

TORO ROSSO-FERRARI
À la fin d'un très dur premier week-end avec la nouvelle STR3, Sebastian Vettel a maintenu un rythme constant - surtout alors qu'il a changé vers les pneus secs - qui lui a permis de ravir la cinquième place à l'arrivée et de récolter, ainsi, les premiers points de la saison pour l'équipe Toro Rosso. Sébastien Bourdais a complété une belle série de voitures Red Bull lancées à l'entrée du Casino alors qu'il a embouti David Coulthard devant lui, mettant fin à sa course.

HONDA
Rubens Barrichello a réussi à mettre un terme à son éternelle suite de course sans point en terminant sixième, un résultat encore mieux que prévu considérant la sortie de Sutil et Raikkonen tard en course. Jenson Button a vu ses espoirs de résultats probants anéantis alors qu'il a embouti l'arrière de la voiture de Nick Heidfeld dans le premier tour. Il a, de plus, été frappé par Kovalainen un peu plus tard en piste. Il a terminé à un tour d'Hamilton.

WILLIAMS-TOYOTA
Le début de week-end prometteur de Nico Rosberg s'est tristement fini dans un voyage à l'hôpital dimanche après-midi alors qu'il a envoyé sa Williams violemment dans les murs de La Piscine. Il s'agissait de son troisième accident de la course alors qu'il s'était accroché à Fernando Alonso en début de course et qu'il avait été part de l'hécatombe de l'épingle. Kazuki Nakajima a quant à lui été très tranquille et a réussi à ramener la voiture en septième position.