Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 - Revue d'équipes : Grand Prix d'Angleterre

F1 - Revue d'équipes : Grand Prix d'Angleterre

Par ,

D'après GMM

MCLAREN-MERCEDES
À l'exception d'une petite excursion dans le gazon, Lewis Hamilton a connu une course parfaite, devançant son plus proche poursuivant à l'arrivée, Nick Heidfeld, par plus d'une minute. Le seul autre compétiteur a être demeuré dans le même tour que lui est le troisième pilote à l'arrivée, Rubens Barrichello. Le résultat de cette course permet à Hamilton de retrouver la tête du championnat, ex aequo avec les deux pilotes Ferrari et seulement deux points devant le Polonais Robert Kubica. Le coéquipier d'Hamilton, Kovalainen, n'a pas mené un tour, malgré qu'il soit parti de la pôle. Il a fait deux tête-à-queue durant la course et a terminé à un tour de son coéquipier, à la cinquième place. Ron Dennis, le patron de l'équipe, se faisait toutefois rassurant à l'égard de son pilote : « Il ne devrait pas être déçu, car il a montré qu'il a sans aucun doute le talent pour être là où il est. »

BMW-SAUBER
Heidfeld a bien fait, effectuant quelques spectaculaires dépassements et profitant d'une bonne stratégie qui lui a permis de récolté sa troisième deuxième position de la saison 2008, même s'il était à plus d'une minute derrière le gagnant Hamilton. « La qualification s'était bien déroulée et nous avons connu une course sans ennui », a-t-il résumé. Contrairement à l'Allemand, qui avait connu plusieurs courses sans rythme depuis le début de la saison, le Polonais Robert Kubica avait été régulier comme une horloge jusqu'ici. Silverstone aura toutefois changé la donne alors que l'aquaplanage aura eu raison de sa course. Il est toutefois à deux points des triples meneurs au Championnat.

HONDA
Au volant d'une des voitures les plus inconduisibles du plateau - la médiocre RA108 - Rubens Barrichello a réalisé un autre de ses miracles, sous la pluie, en montant pour le podium pour la 62e fois de sa longue carrière, aidé par la bonne décision de passer aux pneus pluie extrême à son premier arrêt. Ces pneus lui ont d'ailleurs permis de dépasser Lewis Hamilton à un certain moment de la course! Il aurait peut-être même pu finir second, si ça n'avait été d'un problème de valve à essence lors d'un de ses arrêts aux puits. Jenson Button a eu moins de chance que son coéquipier, perdant le contrôle sur une flaque d'eau, ce qui l'a forcé à se retirer.

FERRARI
"Désastre" semble être un bien grand mot, mais la fin de semaine de l'écurie Ferrari n'est pas si loin de pouvoir se qualifier ainsi. La seule consolation est la quatrième place de Kimi Raikkonen et le fait que les deux pilotes soient encore au sommet du classement, aux côtés d'Hamilton. Raikkonen a aussi enregistré le tour le plus rapide de la course et aurait pu faire compétition à Hamilton si ça n'avait été de la mauvaise décision de changer son train de pneumatiques au premier arrêt. La course de Massa a été un désastre, le Brésilien faisant pas moins de cinq tête-à-queue et terminant bon dernier, le seul pilote à être passé deux fois par Hamilton. « J'avais du mal à tenir la voiture en ligne droite, ça dit tout », a déclaré Massa après la course.

RENAULT
Fernando Alonso a terminé sixième avec très peu de rythme en fin de course. Il s'est aussi plaint de la décision de garder les mêmes pneumatiques sur sa voiture après le premier arrêt. « Nous aurions pu mieux faire aujourd'hui », a-t-il simplement dit. Son coéquipier Nelson Piquet a, lui, changé ses pneumatiques lors de son arrêt aux puits, mais l'aquaplanage a eu raison de lui, le lançant dans les graviers.

TOYOTA
Jarno trulli a terminé septième, mais a amèrement regretté de ne pas avoir suivi l'exemple de Barrichello en ne mettant pas de pneumatiques pour pluie extrême sur sa voiture. « Nous aurions dû prendre ce pari, nous aussi. C'est dommage parce que je pilotais tellement bien qu'on aurait pu être sur le podium », a déclaré l'Italien. Timo Glock a pour sa part eu beaucoup de mal avec ses pneus pluie réguliers, faisant deux tête-à-queue et terminant avant-dernier.