Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Sergio Marchionne dit que même Montezemolo ''peut être remplacé''

F1: Sergio Marchionne dit que même Montezemolo ''peut être remplacé''

Par ,

D'après GMM

Une tension s'installe entre le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, et son possible successeur, Sergio Marchionne.

Le président de Ferrari a timidement démenti les informations persistantes qu'il puisse démissionner pour prendre les rênes de la compagnie aérienne Alitalia.

Il est devenu clair cependant que les relations se sont tendues entre Luca di Montezemolo, présent à Maranello depuis l'équipe de Niki Lauda, et Sergio Marchionne, président de Fiat, propriétaire à 90 % de Ferrari.

« Il crée l'illusion d'être en dehors des règles », de lancer Sergio Marchionne dans Autosprint, en parlant de Luca di Montezemolo.

« Ferrari est une filiale de Fiat, mais avec une certaine indépendance du fait de son positionnement important et de ses produits sur le marché.

« Mais moi, comme beaucoup d'autres, nous sommes au service d'une société. Et quand une entreprise change son esprit, les choses changent », d'insister l'Italien.

F1 Ferrari motorhome
Installations Ferrari. (Photo: WRi2)

Le fossé semble se creuser entre les deux dirigeants avec le manque de résultats et de performances de Ferrari en Formule 1.

« Sur les résultats économiques (du département des voitures routières), Luca a fait un excellent travail et je l'en félicite », commente Sergio Marchionne.

« Mais il y a aussi la gestion sportive. Ferrari est en F1 pour gagner. Je suis un fan depuis des années et c'est difficile de voir Ferrari dans cette situation, avec les meilleurs pilotes du monde, des ingénieurs vraiment bons, et aucun titre depuis 2008.

« Il est essentiel d'avoir une Ferrari qui représente la victoire en F1, et ce n'est pas négociable. C'est un objectif clair et nous ne pouvons pas accepter une autre situation. Je ne veux pas nous voir septièmes ou douzièmes.

« Un changement de présidence n'est pas à mon ordre du jour, mais tout le monde peut être remplacé », de conclure Sergio Marchionne.