Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Edge et Lincoln MKX 2007 à Oakville

Ford Edge et Lincoln MKX 2007 à Oakville

Par ,

L'usine d'Oakville à la fine pointe...

(Photo: Mathieu St-Pierre)
Oakville, Ontario. L'industrie automobile nord-américaine est énorme. Elle a créé et continue de créer des centaines de milliers d'emplois directs et indirects -- dont le mien. L'importance de cette industrie est indéniable et, à entendre parler Buzz Hargrove (le président des TCA), elle devrait être encore plus grande qu'elle ne l'est présentement. Par exemple, selon Hargrove, des efforts colossaux devraient être déployés afin de développer une entente de commerce équitable avec les marchés japonais et coréen. Je n'entrerai pas plus loin dans cette discussion pour éviter de m'éloigner du sujet principal de cet article. Tout ce que je veux rajouter, c'est que les gouvernements fédéral et ontarien reconnaissent tous deux l'importance vitale de garder nos usines ouvertes au Canada et, plus spécifiquement, en Ontario. Récemment, 235 millions $ (100 millions du fédéral et 135 millions du provincial) ont été consacrés au complexe manufacturier d'Oakville. Au total, cette usine représente un investissement historique d'un milliard de dollars.

Cette somme d'argent faramineuse a permis de transformer les installations d'Oakville en une usine dite «flexible» -- la toute première du
(Photo: Ford)
genre dans l'histoire de Ford. Qu'est-ce que cela signifie? Auparavant, le réoutillage nécessaire à la transition de la production d'un modèle à un autre s'étalait sur plusieurs mois; maintenant, tout est une question de jours. Les économies de temps et d'argent à venir seront donc considérables.

Selon l'ancien patron de Boeing et nouveau PDG de Ford Motor Company, Allan Mulally, le centre d'Oakville représente l'Avenir, car il produira de nouveaux produits plus rapidement et avec un niveau de qualité exceptionnelle. Il ajoute même (indirectement) que, sous son aile, Ford se remettra bientôt à voler. Lors d'une récente cérémonie, Mulally, le PDG de Ford du Canada, Bill Osborne, ainsi que la merveille Wayne Gretzky
(Photo: Mathieu St-Pierre)
étaient sur place. L'atmosphère était chargée d'enthousiasme et d'espoir -- oui, oui -- étant donné que les nouveaux Ford Edge et Lincoln MKX pourraient, grâce à leur succès anticipé, aider le constructeur à redresser sa situation financière.

Le complexe d'Oakville comprend 5,4 millions de pi2 de lignes de montage, d'entrepôts de pièces et d'installations à la fine pointe de la technologie. Dans l'optique de ladite flexibilité, l'usine peut fabriquer plusieurs modèles de plates-formes différentes à l'aide de la même machinerie. Comme je l'ai mentionné plus tôt, l'objectif reste le même que pour toute entreprise: la qualité et la profitabilité. Les réductions de coûts projetées grâce à cette nouvelle procédure sont de l'ordre de 10-15 % pour les nouveaux modèles et de 50 % pour les modèles mis à jour. Tous les sites sont interreliés par un réseau sans fil et chaque chargement de camion est surveillé. De même, toutes les étapes du processus d'assemblage sont attentivement vérifiées au moyen de systèmes d'inspection par laser. En outre, chaque véhicule est suivi pour s'assurer que tous les composants sont appropriés et toutes les phases, complétées.

Prototype Ford Fairlane (Photo: Ford)
Le Ford Edge produit à Oakville sera commercialisé dans 40 pays à travers le monde grâce aux efforts de près de 4000 employés. La mini-fourgonnette Ford Freestar, elle aussi assemblée à cet endroit, tirera sa révérence à la fin de l'année-modèle 2007. Elle sera remplacée par un véhicule multisegments pour sept passagers basé sur le prototype Fairlane mais dont le nom officiel demeure encore inconnu. La production du Edge et du MKX vient tout juste de débuter. Restez branché à Auto123 et vous pourrez lire mes premières impressions sur le Edge à mon retour de la présentation médiatique officielle qui aura lieu dans quelques jours.
Gallerie de l'article