Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GP du Canada: Lewis Hamilton décroche la victoire à Montréal

GP du Canada: Lewis Hamilton décroche la victoire à Montréal

Par ,

Le pilote britannique Lewis Hamilton a pris un pari osé en prenant le départ du Grand Prix du Canada avec un train de pneus super tendres. Mais il a joué intelligemment, et a remporté la victoire sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Quelques secondes après le départ, Vitaly Petrov (Renault) s’est mis en travers et a percuté la Sauber de Pedro de la Rosa. Puis, dans le virage Senna, Felipe Massa (Ferrari) et Tonio Liuzzi (Force India), se sont tapés dedans, endommageant leurs ailerons avant.

Lewis Hamilton (Photo: WRI2)

Hamilton était donc en tête devant Sebastian Vettel de l’écurie Red Bull. Mais les deux McLaren étaient chaussées de pneus super tendres qui se dégradaient extrêmement vite. Il fallait donc une intervention de la Voiture de sécurité pour que leur plan fonctionne. Cette neutralisation n’est jamais venue…

Au 7e tour, n’ayant plus le choix, Hamilton stoppe pour faire changer ses pneus. Fernando Alonso (Ferrari) l’imite. Mais les deux repartent en même temps, et passent près de s’accrocher en sortant des stands ! Mais Alonso passe devant.

Mark Webber (Red Bull) roule alors derrière son équipier, Vettel. Il s’arrête pour des pneus medium au 13 tour. Une boucle plus tard, Vettel stoppe pour des pneus super tendres. Sébastien Buemi de Toro Rosso hérite de la tête.

Juste avant que le Suisse ne stoppe, Hamilton passe Alonso le long du bassin olympique. L’ordre est : Hamilton, Alonso, Button, Vettel, Webber et Kubica, avec les trois premiers séparés par juste 2,9 secondes.

La dégradation rapide des pneus medium pose problème. On demande donc au pilote à veiller à leurs pneus.

Heikki Kovalainen fait des miracles aux commandes de sa Lotus-Cosworth. Au 20e tour, il occupe la 15e place, devant Pedro de la Rosa.

Adrian Sutil (Force India) met de la pression sur Robert Kubica (7e) dont la Renault est légèrement endommagée suite à un passage dans l’herbe.

Au 27e tour, Hamilton rentre pour des pneus medium. Vettel l’imite un tour plus tard, de même que Button. Quand Alonso stoppe, Webber hérite du commandement de la course.

Au 30e passage, l’ordre est Webber, Hamilton, Alonso, Button, Vettel, Buemi et Kubica. Webber occupe la tête, mais il doit s’arrêter une autre fois, car il n’a toujours pas utilisé son train de pneus super tendres. Les autres pilotes conduisent avec un œuf sous le pied, prenant soin de ne pas dégrader leurs pneus.

Au 40e tour, Hamilton se rapproche de Webber en tête, dont la Red Bull commence à glisser sur ses pneus usés. Les cinq premiers ne sont séparés que par 9 secondes.

« Nous nous occupons d’un problème, » de déclarer l’écurie Red Bull à Vettel. Il y a quelque chose qui cloche avec la RB6 à moteur Renault de l’Allemand.

Au 48e tour, les trois premiers roulent en formation. Un tour plus tard, Hamilton double Webber et prend la tête. Au 50e passage, Webber s’arrête enfin.

Hamilton mène devant Alonso et Button. Vettel est 4e devant Webber, Kubica, Nico Rosberg et Michael Schumacher. Button a rattrapé Alonso et se prépare à le doubler. Au 56e tour, il le double et place les McLaren aux deux premières places.

Au 63e tour, Schumacher est sous la pression de son ancien coéquipier Felipe Massa. Schumacher est aux prises avec des pneus usés. Au bout du bassin, il pousse la Ferrari de Massa et brise l’aileron avant de la Ferrari. Schumacher se fait ensuite passer, dans l’ordre, par Buemi, Liuzzi et Sutil.

« Nous avons un ennui avec la voiture. Réduis le régime moteur. » ordonne-t-on à Vettel.

Hamilton, pas inquiété, croise l’arrivée en première place, 2,2 secondes devant Button et 6,2 en avant d’Alonso. C’est une seconde victoire de suite pour Hamilton.

Grand Prix du Canada, résultats*:

1 - Lewis Hamilton (McLaren MP4/25-Mercedes) - 70 laps in 1.33'53"456
2 - Jenson Button (McLaren MP4/25-Mercedes) - 2"254
3 - Fernando Alonso (Ferrari F10) - 9"214
4 - Sebastian Vettel (Red Bull RB6-Renault) - 37"817
5 - Mark Webber (Red Bull RB6-Renault) - 39"291
6 - Nico Rosberg (Mercedes MGP W01) - 56"084
7 - Robert Kubica (Renault R30) - 57"300
8 - Sebastien Buemi (Toro Rosso STR5-Ferrari) - 1 tour
9 - Vitantonio Liuzzi (Force India VJM03-Mercedes) - 1 tour
10 - Adrian Sutil (Force India VJM03-Mercedes) - 1 tour
11 - Michael Schumacher (Mercedes MGP W01) - 1 tour
12 - Jaime Alguersuari (Toro Rosso STR5-Ferrari) - 1 tour
13 - Nico Hulkenberg (Williams FW32-Cosworth) - 1 tour
14 - Rubens Barrichello (Williams FW32-Cosworth) - 1 tour
15 - Felipe Massa (Ferrari F10) - 1 tour
16 - Heikki Kovalainen (Lotus T127-Cosworth) - 2 tours
17 - Vitaly Petrov (Renault R30) - 2 tours
18 - Karun Chandhok (Hispania F110-Cosworth) - 4 tours
19 - Lucas Di Grassi (Virgin VR01-Cosworth) - 5 tours

Tour le plus rapide: Robert Kubica 1'16"972

Championnat des pilotes:
1.Hamilton 109 points; 2.Button 106; 3.Webber 103; 4.Alonso 94; 5.Vettel 90; 6.Rosberg 74; 7.Kubica 73; 8.Massa 67; 9.Schumacher 34; 10.Sutil 23; 11.Liuzzi 12; 12.Barrichello 7; 13.Petrov 6; 14.Buemi 5; 15.Alguersuari 3; 16.Hulkenberg, Kobayashi 1.

Championnat des constructeurs:
1.McLaren-Mercedes 215 points; 2.Red Bull-Renault 193; 3.Ferrari 161; 4.Mercedes 108; 5.Renault 79; 6.Force India-Mercedes 35; 7.Williams-Cosworth, Toro Rosso-Ferrari 8; 9.Sauber-Ferrari 1.

*Chronométrage non officiel