Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GP2: Le directeur technique de la série parle du développement de la GP2/11

GP2: Le directeur technique de la série parle du développement de la GP2/11

Par ,

D'après gp2series.com

Didier Perrin répond aux questions concernant la nouvelle monoplace qui débutera la saison prochaine.

GP2Series : Didier, vous êtes en plein développement de la nouvelle monoplace, où en êtes-vous actuellement ?
Didier Perrin : Jusqu'à maintenant nous avons effectué beaucoup d'essais de validation de la voiture elle-même, et lors des deux dernières sessions nous avons démarré un programme intensif impliquant Pirelli, le GP2 et la F1. Nous avons encore beaucoup à faire, au moins six autres séances d'essais sur différents circuits, mais nous avons déjà fait de gros progrès ensemble.

Dans la dernière séance nous avons travaillé en parallèle avec la Toyota F1 2009 et nous avons utilisé les mêmes pneus, et la première conclusion est que le comportement des pneus est très semblable entre la GP2 et la F1. C'est une très bonne nouvelle, cela veut dire que potentiellement nous pouvons utiliser les mêmes types de pneus dans les deux séries. C'est très important pour la GP2 et pour Pirelli, car cela signifie que nos pilotes pourront piloter les mêmes pneus que la F1, ce qui est bon pour leur avenir.

GP2 Series : Vous êtes déjà passé deux fois par ce processus, êtes-vous heureux des progrès accomplis, et est-ce que l'expérience aide dans ce développement ?
Didier Perrin : Je suis très heureux, car jusque maintenant nous avons  obtenu les résultats escomptés en soufflerie avec Dallara, donc en terme de performance, la voiture fait exactement ce que nous attendions. L'autre très bonne nouvelle est que la fiabilité est déjà là. Lors des deux journées au Mugello nous avons parcouru plus de 1,000 km, ce qui est très encourageant à cette phase de développement car c'est en gros la distance de 3 courses par jour, deux jours de suite.

C'est la troisième fois que nous développons une nouvelle voiture, et nous avons maintenant l'expérience des deux générations précédentes. Nous savons nous concentrer sur les améliorations à apporter pour les trois prochaines années, et cette expérience nous aide à pousser notre programme au maximum. Cependant, durant ces séances d'essais, nous ne cherchons pas nécessairement les performances optimales. Notre but est de garder la voiture difficile à piloter car nous voulons que notre série soit un championnat de pilotes, cela veut dire que le meilleur d'entre eux gagne au final.

GP2 Series : Quelles sont les prochaines étapes ?
Didier Perrin : Nous allons maintenant nous concentrer sur le développement des pneus, mais évidemment nous avons toujours des améliorations à apporter sur la voiture. La monoplace n'est pas finie encore, mais après chaque séance nous donnons le feu vert à nos partenaires Dallara, Mecachrome et Hewland pour la production des éléments testés, et nous validons de plus en plus de composants chaque fois. Nous sommes déjà en avance sur notre échéancier, car les essais de fiabilité et de performances se sont bien passés, cela permet de placer nos efforts sur le développement des pneus.

GP2 Series : Va-t-il y avoir des changements dans le développement ?
Didier Perrin : Nous sommes chanceux d'avoir l'avantage d'un long programme de développement, ce qui nous permet de placer des pilotes expérimentés dans la monoplace. Giorgio Pantano était dans la monoplace la semaine dernière et il y sera lors de la prochaine séance. Cela a beaucoup d'avantages, car des pilotes différents utilisent le moteur, la boîte de vitesses, les freins différemment, c'est donc toujours bon d'avoir les avis de pilotes expérimentés
Nous avons démarré le développement avec Ben Hanley, qui a beaucoup d'expérience en GP2 et GP2 Asie, et nous avons le plaisir maintenant d'avoir le champion 2008 de la catégorie pour nous aider. C'est évidemment un pilote expérimenté, qui va nous aider à analyser nos données d'une façon différente.